Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

Quoi faire au Vietnam : 5 endroits à visiter

Hanoi

Effervescence et action sont au rendez-vous dans cette ville où tout donne l’impression d’aller vite! Quand je repense à Hanoi, bizarrement, la première chose qui me vient à l’esprit, ce sont les poteaux électriques submergés de fil qui sont à tous les coins de rue. Ils m’avaient vraiment impressionnée et représentent bien ma vision d’Hanoi soit; surchargée, survoltée et… surchauffée! Dans certains coins de la ville, traverser la rue et arriver de l’autre côté en un morceau est un véritable défi. Vous pourrez facilement y passer plusieurs jours sans jamais avoir tout vu et je vous recommande fortement de prendre une carte de votre hôtel, de partir pour la journée vous perdre dans les rues et quartiers et de revenir en taxi pour le retour.

Le mausolée de Hoh Chi Minh m’a complètement impressionnée et ne manquez pas la magnifique pagode Môt Côt. Le lac Hoan Kiem est aussi super pour relaxer un instant avant de repartir explorer.

Lors de votre passage, prenez aussi le temps d’observer toutes les affiches de propagande présentes dans Hanoi. Elles sont nombreuses à tapisser la ville et rappellent sans cesse les réussites du parti communiste, leur ancien leader Hoh Chin Min, ou encore la prospérité d’une région en particulier. Fan de propagande communiste,  plusieurs boutiques vendent de ces affiches et vous n’aurez aucune difficulté à en trouver dans les rues d’Hanoi.

 

Baie d’Ha Long

Très touristique, mais d’une grande beauté avec ses milliers d’îles, la baie d’Halong est selon moi un incontournable de tout séjour vietnamien. Vous pourrez réserver votre croisière depuis la majorité des villes des environs et facilement depuis Hanoi. Les prix varient selon le niveau de confort,  la durée de la croisière et du bateau.

Avant mon départ, on m’avait sagement recommandé d’investir un peu plus pour cette activité puisque les croisières les moins chères étaient apparemment insalubres et les bateaux peu sécuritaires. Lors de votre arrivée au port, vous pourrez assurément observer de bonnes différences entre les diverses embarcations et je me suis effectivement félicitée d’avoir pris un séjour « moyen gamme » plutôt que le moins cher. En 2013, j’avais payé 150$ pour 2 jours et 1 nuit. Aussi, considérant le nombre important de touristes à passer dans la baie chaque année, je suggère d’opter pour une agence « verte » qui aura à cœur de protéger leur merveille, maintenant inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La majorité des excursions offrent des arrêts assez similaires, soit des visites dans des grottes, des sorties en Kayak dans de petits villages flottants, baignade, pêche et l’ascension d’une des montagnes du coin (une occasion photo à ne pas manquer!).

Ouvrez vos yeux et préparez votre caméra, car vous en aurez plein la vue.

 

Sa Pa

Sa Pa, ç’a été mon grand coup de cœur de ces quelques semaines au Vietnam. Pourquoi? Parce que c’est à cet endroit que je me suis sentie le plus dépaysée. Quelques heures de train depuis Hanoi et vous y voilà. Une charmante petite ville au milieu de rizière à perte de vue et à couper le souffle. En plus, les femmes de la tribu Hmong sont présentes un peu partout et c’est un réel plaisir de les voir dans leurs habits traditionnels.

Où loger : peu importe quel sera votre choix  pour l’hébergement, allez en hauteur! Ça vous permettra d’avoir la vue sur les champs de riz.

Dans la ville, ne manquez pas le marché. Sapa étant tout près de la Chine, c’est le marché le plus varié que j’aie vu au Vietnam. Les couleurs et les odeurs y sont impressionnantes et sauront vous rappeler que vous êtes loin de chez vous!

De nombreuses randonnées sont possibles depuis Sa Pa et il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les styles. Vous pourrez facilement trouver un guide depuis votre hôtel, ou depuis une agence du coin.

 

Le marché de Bac Ha

Si vous êtes à Sa Pa un dimanche, vous n’avez aucune bonne raison de ne pas vous rendre au coloré marché de Bac Ha. Les  butterfly  Hmong, les Tai, les Nung, les black Dao et quelques autres y sont nombreux puisqu’ils se rendent au marché pour leurs emplettes de la semaine. Si vous êtes chanceux, vous tomberez peut-être sur le dimanche du mois où a lieu le marché de bétail au même endroit. Le marché sert principalement de ravitaillement pour les locaux, mais vous pourrez aussi y acheter quelques souvenirs. Cela dit, à mon humble avis, le véritable plaisir dans ce marché n’est pas le magasinage, mais plutôt l’observation et l’immersion dans la culture des tribus du coin.

 

Hoi An

La charmante et « tourist friendly » Hoi An est à mettre sur votre liste de chose à voir au Vietnam.  La plage à proximité vous permettra de vous reposer et de profiter du soleil et le « night market » vous aidera à compléter votre magasinage et vous permettra de bien manger à petit prix. De nombreux cours de cuisine sont offerts en ville et je les recommande fortement pour que vous puissiez apprendre dans les moindres détails comment concocter quelques-uns des plats locaux typiques. J’avais fait un cours au Hai Café et j’en avais été très satisfaite.

Hoi An, le paradis des vêtements sur mesure… Je dois vous avouer que j’ai passé une partie de mon temps à Hoi An à courir les couturiers pour renflouer ma garde-robe et j’ai ADORÉ l’expérience. Pour plus de détails, consulter l’article Hoi An, ville des tailleurs et paradis du magasinage.

 

My Son

Facilement accessible en « day trip » depuis Hoi An, le sanctuaire de My Son vaut le réveil à 4h du matin pour vous y rendre. Les temples Cham sont à leur plus photogénique au lever du soleil et l’ambiance de l’endroit a quelque chose de très mystique et j’ai adoré m’y balader.

 

Hué

Hué, ancienne capitale impériale du pays situé en plein centre du Vietnam. Je serai franche, si ce n’est de son trafic qui m’a fortement impressionnée je n’ai pas su trouver de charme à cette ville. Les anciens palais impériaux ont certes attiré mon attention pendant un moment et cette visite est loin de m’avoir déplu, mais je suis tout de même restée sur mon appétit. Mon séjour s’est terminé rapidement, car j’ai décidé de ne rester qu’une journée, n’ayant pas « accroché » sur l’endroit.

Par contre, en route depuis Hué vers Danang, j’ai eu le plaisir d’arrêter voir les spectaculaires cascades de l’éléphant. De jolies cascades dans un creux de montagnes entouré de roches taillées en forme d’animaux. Quand j’y suis allée, nous étions les seuls touristes à y être et comme c’était le week-end, un nombre impressionnant de locaux étaient présents pour se rafraîchir et l’ambiance était festive et fort agréable. Je le recommande à tous!

 

Le mot de la fin:

Sur ces belles paroles, je dois me confesser… Bien que magnifique, le Vietnam n’a pas été un pays coup de cœur pour moi. Un caillou lancé par un enfant alors que tu passes devant, une vieille dame à qui tu achètes une bouteille d’eau qui te dit qu’elle n’a pas de change (le sourire aux lèvres) alors qu’elle a les mains pleines de billets, un chauffeur d’autobus qui te tire sèchement le bras pour que tu entres plus vite… Je sais, ce genre d’évènement peut arriver ailleurs aussi, mais ça m’est arrivé particulièrement beaucoup au Vietnam. Sauf quelques exceptions, j’ai trouvé difficile d’avoir des contacts avec les locaux et je dois dire que ça m’a déçue. Cela dit, considérant leur passé et leur histoire, je comprends tout à fait qu’ils aient une certaine réticence par rapport aux étrangers, mais je ne vous cacherai pas qu’à certains moments, ça a troublé mon séjour. Assez pour ne pas que je recommande ce pays? Non… mais assez pour que je vous mette en garde! 😉

 

Petits conseils :

Transports : Bien que leur confort soit parfois très minimaliste et leur look assez surprenant, les autobus sont ce que vous trouverez de moins cher pour vos déplacements. Si vous n’êtes pas à l’aise et préférez l’air conditionné, il y a toujours moyen de prendre un chauffeur privé. Parlez-en à votre hôtel, ils sauront vous arrangez le tout.

Visa : Un visa est obligatoire à votre entrée au pays. Personnellement, j’avais fait affaire avec cette agence pour mon visa et tout a bien été : https://www.vietnam-evisa.org/ Sinon, vous pouvez vous référer au site de l’ambassade pour plus d’info : http://vietem-ca.com/consular-services/visas

Langue Française : Le Vietnam ayant fait parti de l’Indochine, quelques Vietnamiens d’un certain âge parlaient encore un peu français et étaient contents de pouvoir nous montrer leur savoir. Si vous êtes mal pris, certains pourront peut-être vous comprendre dans votre langue.

 

4 Commentaires

  • Aurore

    16 mai 2017 at 8 h 32 min

    Super article, il est top ! Un bon résumé,que je garde sous le coude, on devrait sans doute y passer en mars l’année prochaine.
    J’ai eu quelques mises en garde sur ce pays, notamment sur des locaux qui m’ont expliqué que c’était un pays de voleurs lol.
    Au moins on est prévenus!

    Répondre
  • Lucille

    18 octobre 2017 at 8 h 07 min

    Salut,je voulais savoir a quelle peride tu y es allé? Je m’y rends dans les prochains mois mais on m’a dit que tout le nord etait couvert de brume a partir de decembre et qu’on ne pouvait meme pas admirer ma baie d’along

    Répondre
    • vagabondeuse.ca

      18 octobre 2017 at 11 h 39 min

      Salut Lucille,
      J’y étais en juin et la température était extra, même un peu chaude. La saison des pluies s’étant de septembre à décembre si je ne me trompe pas, donc ce n’est pas impossible que ce soit plus nuageux oui… Peut-être devrais-tu patienter jusqu’en janvier?

      Répondre

Laisser un commentaire