Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

  • Accueil
  • /
  • voyage
  • /
  • Quoi faire à Katmandou 11 suggestions d’activités

Quoi faire à Katmandou 11 suggestions d’activités

Le Népal est avant tout connu pour ses randonnées spectaculaires au cœur de l’Himalaya, mais outre ses merveilles naturelles, ce pays est d’une grande richesse en terme de découvertes culturelles et de dépaysement. Mes premiers pas à Katmandou m’ont franchement saisie, je ne vous mentirai pas. La pollution et l’intensité de Thamel m’ont un peu surprise à mon arrivée et j’avoue que je n’étais pas certaine d’aimer lors de mes premiers jours. Mais à la fin, une fois le choc d’arrivée dissipé, c’est la larme à l’œil que j’ai quitté cette ville où j’espère déjà retourner.

Je vous partage quelques-uns de mes coups de cœur parmi les activités et les découvertes que j’ai faites dans cette ville lors de mon passage. J’y ai passé 7 jours au total et vous savez quoi, je n’ai pas tout vu!

Je vous invite à partager aussi vos coups cœur dans la section commentaire à la fin de ce billet.

 

Quoi faire à Katmandou 11 suggestions d’activités

 

Se perdre dans les rues de Thamel

Thamel…véritable caverne d’Alibaba et LE coin par excellence pour les touristes à Katmandou. C’est simple, vous ne pouvez pas le manquer et si vous logez à Katmandou, la majorité des hôtels sont situés non loin de ce quartier.

C’est le paradis du magasinage que ce soit pour des drapeaux tibétains, des vêtements de plein air ou pour de l’art, vous trouverez ici une multitude de boutiques offrant littéralement tout ce que vous cherchez. Les restos y sont aussi nombreux et extrêmement variés tant en terme de prix que de menu.

Même après quelques jours dans ce quartier, vous n’aurez pas encore tout vu et vous prendrez peut-être plaisir, comme moi, à vous balader dans les rues au son du Om-mani-padme-hum qu’on entend à peu près partout.

 

Le temple de Swayambunath ou monkey temple

Incontournable de Katmandou, vous pourrez facilement l’apercevoir depuis les nombreux rooftops de la ville. Pour l’atteindre, il vous faudra gravir un loooonnnng escalier (il était particulièrement long à 35 degrés quand j’y étais!) où vous croiserez des singes et beaucoup d’autres touristes. Arrivé en haut, entre 2 prises de photos avec chacun des membres des familles Népalaises ou Indiennes qui visitent aussi le temple, profitez de la vue qui s’offre à vous et laissez-vous imprégner par l’ambiance de la place.

 

Une visite de Durbar square

Vu l’intensité qui règne dans cette portion de la ville, je ne recommande par Durbar square lors de votre première journée à Katmandou. Dès l’achat de votre billet d’entrée, de nombreux « guides » vous approcheront et si vous en voulez un, vous n’aurez qu’à négocier votre prix. Ici, les traces du tremblement de terre de 2015 sont encore bien présentes sur certains bâtiments et plusieurs sont d’ailleurs toujours en rénovations.

Vous aurez aussi sans doute l’occasion à Durbar square de croiser quelques Sadhus, qui vous demanderont des roupies en échange d’un peu de leurs sages paroles ou d’un bindi dans le milieu du front. Les prendre en photo implique aussi un don de votre part.

Durbar square est clairement un inévitable de Katmandou et c’est un coin de la ville extrêmement touristique, de là le nombre impressionnant de vendeurs, guides, chauffeurs, sadhus et autres personnages qui tenteront d’attirer votre attention. N’ayez crainte, ils sont par moment un peu insistants, mais un « non » poli leur fera comprendre votre manque d’intérêt si tel est le cas.

 

Voir la Kumari une déesse vivante

La Kumari (vierge en français), c’est une toute jeune fille qui répondant à certains critères de sélection (surtout physiques) est sélectionnée afin d’incarner une divinité. Voici donc probablement votre unique chance de rencontrer une déesse vivante. 

Vous aurez peut-être la chance de la voir lors de votre passage à Durbar Square puisqu’elle vit dans un temple portant son nom sur ce site. Elle apparaît quelques fois par jour à la fenêtre de sa demeure. Ces jeunes filles perdent leur titre lors de la première apparition de sang sur leur corps, soit venant de leurs premières règles ou d’une blessure et elles seront alors remplacées par une nouvelle Kumari.

 

Un moment de repos aux jardins des rêves

Fatigué du tumulte de Thamel? Je vous comprends, après quelques jours mes poumons comme ma patience ont eu besoin d’une petite pause et j’ai trouvé un moment de répit et de calme fort apprécié en allant visiter ces jardins. Bon, ce n’est pas l’endroit le plus typique et déroutant de Katmandou, mais je vous promets que c’est un vrai baume pour les oreilles comme pour l’esprit. Asseyez-vous au calme et respirez l’air frais, vous aurez plus d’énergie pour affronter la ville après c’est garanti!

 

Faire du vélo de montagne

À une vingtaine de kilomètres au nord de Thamel se trouve le parc de Shivapuri Nagarjun. Surélevé à 900m au dessus de Katmandou, c’est le terrain de jeux parfait pour les amateurs de vélos de montagne. Le parc offre plusieurs dizaines de kilomètres de sentiers de type « single track » bien entretenus et de difficultés variées. Nous vous suggérons fortement de prendre un guide pour vous démêler dans certaines sections qui pourraient dépasser votre niveau d’habileté. La compagnie Chhango offre des tours guidés à prix modique avec des vélos de bonne qualité (comptez environ 45$US/personne pour une journée complète avec vélo Trek, lunch compris).

Choisissez l’itinéraire au préalable avec votre guide en fonction de votre expérience en vélo de montagne et votre condition physique. Certaines montées peuvent être difficiles et techniques, mais souvenez-vous que tout ce qui monte redescend !

Si la température le permet, vous pourrez à la fois admirer le Langtang vers le nord, et avoir une vue imprenable sur la vallée de Katmandou au sud. Attention, les sentiers sont partagés aussi avec les randonneurs. Il n’est pas rare de tomber sur une vache ou une chèvre qui ne vous laissera pas passer si facilement !

Par Andréane et Mathieu de Les mésaventures d’Andréane et Mathieu

 

Explorer Patan

Patan, c’est un quartier de Katmandou où le calme règne et où il fait franchement bon de se promener. Le Durbar square de Patan est particulièrement magnifique, bien que de nombreux temples soient toujours en rénovation suite au séisme de 2015. Les rues avoisinantes de Durbar square sont aussi très colorées et j’ai beaucoup aimé m’y promener. L’architecture newar omniprésente rend la balade d’autant plus intéressante.

 

Bodnath le plus grand stupa du monde

Une de mes visites coup de cœur à Katmandou fût celle à la stupa de Bodnath. L’ambiance ici a tout pour vous rendre zen et c’est avec grand bonheur que j’ai fait à quelques reprises le tour du stupa en suivant les moines et les bouddhistes qui faisaient tourner les moulins à prière en y marchant.

Non loin de l’entrée, il y a aussi le temple Tharlam ou vous pourrez peut-être entendre les moines chanter si vous y passez au bon moment.

 

Une balade à Bhaktapur

Située à environ 13km de Katmandou, cette cité newar vaut amplement les quelques roupies que vous aurez à dépenser pour vous y rendre. Les jolies rues pavées (à la différence des rues poussiéreuses de Katmandu) rendent la balade facile d’accès à tous. Les nombreux temples (dont le plus populaire démontrant quelques gravures d’éléphants dans des positions coquines) sont tous bien répartis et permettent une exploration efficace des environs. Ce fût l’une des visites que j’ai le plus appréciée parmi celles que j’aie faites dans la vallée de Katmandou.

 

Le temple de Pashupatinah et les ghats de crémations

Cette visite est  assez chargée émotionnellement et je ne la recommanderai pas aux cœurs sensibles. Le temple en tant que tel n’est accessible que pour les hindous et à moins d’avoir le teint basané et de porter un bindi, vous ne pourrez pas y accéder. Cependant, les alentours sont fascinants et culturellement renversants.

À mon arrivée, j’ai tout de suite remarqué les colonnes de fumée qui s’élevaient non loin et en m’approchant, l’odeur m’a immédiatement saisie. Les ghats de crémations sont pour moi quelque chose d’extrêmement bouleversant à observer. J’avais déjà assisté à des crémations à Varanasi, mais cette coutume est à la fois si belle et inhabituelle pour moi qu’elle m’a tout autant chamboulée cette fois-ci.

Outre ceci, ma visite au Siddhi Shaligram Briddhashram m’a particulièrement charmée. Ici les personnes âgées sans famille ni moyen financier viennent terminer leurs jours. Je craignais un peu l’ambiance avant d’y entrer, mais une fois sur place, les gens sont d’une gentillesse qui va droit au cœur et ils ne lésinent pas sur les sourires et les namasté.

 

Découvrir des temples un peu partout dans la ville

Katmandou est rempli de surprises et chaque sortie dans les rues de la ville amènent de nouvelles trouvailles et découvertes. Pour ma part, j’ai eu particulièrement du plaisir à découvrir chaque jour de nouveaux temples au gré de mes promenades. Certains sont parfois plus animés lors d’un festival ou d’une fête et je trouve que c’est à ce moment que l’ambiance est à son meilleure. C’est aussi à ce moment que l’on a un bel aperçu des rituels hindous ou bouddhistes qui font partis du quotidien des Népalais et je ne sais pas pour vous, mais moi ça me donne l’impression de me rapprocher d’eux.

 

Mes coups de cœur resto :

Or2k : Évidemment, on me l’avait recommandé, il est dans tout les guides et ce n’est pas pour rien, je salive toujours en repensant à leur curry aux légumes et au tofu. L’ambiance y est aussi bien agréable et la proximité des tables favorise les rencontres entre voyageurs pour ceux qui vagabondent en solo comme moi.

Momo’s hut : Ok, je suis biaisée pour celui-là, car j’éprouve une véritable passion pour les momos. C’est simple, ce sont les meilleurs que j’ai mangé à Katmandou (et peut-être même au Népal?!), ne manquez pas ceux au palak paneer (fromage et épinards).

Nepal Yubak Canteen & Tandoori Dhaba : J’en conviens, vu de l’extérieur ce n’est pas particulièrement inspirant comme endroit. MAIS, j’ai mangé ici le meilleur pain naan du Népal (ne manquez surtout pas le aloo naan, le pain aux patates épicées il est fa-bu-leux) et leurs plats indiens goûtent réellement l’inde, c’est simple j’avais l’impression d’y être à nouveau.

Cafe with no name : J’ai eu un énorme coup de cœur pour ce charmant petit café à l’ambiance relaxe et au menu varié et en plus, leurs fonds viennent en aide aux enfants qui depuis le tremblement de terre n’ont plus accès à un logement ou à l’éducation.

 

Katmandou est-ce dangereux?

À mon humble avis, le plus grand danger à Katmandou est de se faire rouler sur un pied ou un orteil par l’un des véhicules qui se fraient tant bien que mal un chemin à travers les rues étroites.

Sinon, j’imagine qu’il faut surveiller son sac, mais j’avoue ne pas m’être sentie à risque pour les vols sur la rue. J’ai rencontré des voyageurs qui s’étaient fait voler dans leur chambre d’hôtel, mais ça, ça peut arriver n’ importe où.

 

La pollution

C’est selon moi LE point négatif le plus important de cette ville. Vous remarquerez rapidement que plusieurs se baladent avec un masque. En effet, Katmandou est connu pour ses smogs et sa pollution. Le fait que la ville ne soit pas asphaltée y est aussi pour quelque chose et après quelques jours, mes poumons essayaient tant bien que mal de tousser et rejeter la poussière des rues. Bref, je recommande le masque sans hésiter.

 

D’autres articles liés au Népal:

Randonnée dans la vallée de Langtang

Mon expérience dans un Ashram à Pokhara

Laisser un commentaire