Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

  • Accueil
  • /
  • Divers
  • /
  • Quelques trucs pour vaincre la déprime de retour de voyage
Vaincre la déprime de retour de voyage entête

Quelques trucs pour vaincre la déprime de retour de voyage

La fameuse déprime de retour de voyage … Elle m’a à chaque retour même lorsque je crois  dur comme fer que cette fois je serai correcte et que tout ira bien pour telles ou telles raisons. Elle fait mal la déprime de retour de voyage… Même en se concentrant uniquement sur les bons moments de notre dernier séjour, la nostalgie qu’elle apporte rend mes retours au quotidien toujours ardu.  Dans ces moments, j’ai toujours l’impression que je serais beaucoup mieux ailleurs à l’autre bout du monde que chez moi ou j’ai l’impression que plus rien ne saura me surprendre (quand je suis dans cet état de déprime, je ne vois pas toujours très clair!).

Quand je suis en voyage, je me sens toujours beaucoup plus détendue qu’à Québec chez moi. Mes sens sont continuellement stimulés ce qui me garde à tout moment dans l’instant présent et j’aime beaucoup cette vibe que j’ai en voyage et que j’ai toujours du mal à garder à 100% chez moi dans mon quotidien et ma routine. Ce qui me peine toujours beaucoup, quand je reviens, c’est de voir que je m’éloigne de cette façon d’être qui me plait énormément.

Nous le vivons tous à notre façon, mais si vous êtes sur cette page, c’est probablement que vous aussi vous avez vos moments difficiles en retour de voyage et que vous espérez trouver des trucs pour vous aider à surmonter cet épisode! Vous savez quoi? Moi aussi j’ai besoin de trucs, donc pour ce billet, je vous partage ce qui m’aide, mais j’ai aussi demandé l’aide de mes amis voyageurs pour savoir ce qui les aidait, eux, à vaincre ce moment de déprime au retour de voyage.

Je les remercie du fond du cœur pour leurs participations, car grâce à eux nos retours seront désormais plus doux j’en suis certaine!

 

Quelques trucs pour vaincre la déprime de retour de voyage

 

Mettre ces blues de voyage au four!

C’est probablement parce que je suis une grande gourmande et que je voyage principalement pour découvrir les trésors culinaires de chacun des pays que je visite que ma solution afin de vaincre mes blues de voyages est intimement liée à la nourriture. C’est tout simple : cuisiner.

Je me rappelle très bien, un de mes plus gros blues de voyage était lors de mon retour du Vietnam. J’aurais voulu y rester à jamais. Pour vous dire la vérité, j’ai la forte conviction d’y avoir déjà vécu dans une autre vie, alors je peux vous jurer que le retour fut brutal. J’ai donc dès mon arrivée commencé à me cuisiner des pho, et ce, même pour mes petits déjeunés, comme la routine le veut là-bas. Je me levais donc chaque matin au Canada, mais dans ma cuisine on aurait dit que l’Asie battait sont plein.

Aussi je participe toujours à quelques cours de cuisine dans les différentes régions du pays que je visite. Ça me permet de mieux profiter des marchés locaux, mais surtout de découvrir différentes épices et techniques pour bien reproduire les mets lorsque je reviens à la maison et que les blues s’emparent de moi. Je fais même des provisions d’épices avant de quitter le pays afin reproduire avec le plus d’authenticité possible les mets que je cuisine. On dit que les odeurs ravivent la mémoire. Je la stimule donc à coup de fragrances culinaires et de saveurs exotiques. Et lorsque j’ai épuisé toutes mes épices, bien je pars à la recherche des marchés plus typiques ici.

J’habite Toronto, une ville qui bouillonne de petits quartiers culturels, qui l’espace de quelques rues ont le potentiel de te propulser soudainement au coeur d’un autre pays. Je prends soin de m’y balader avec un rythme de vacancière et fais à nouveau mon lot de provisions. La nostalgie laisse donc place au moment présent et me rappelle la chance que j’ai de porter en moi un nombre incalculable d’histoires de voyage.

Vaincre la déprime de retour de voyage Krystel au Vietnam

Par Krystel Descary

 

Prolonger le voyage même en étant de retour

Quand mon amie Vagabondeuse m’a demandé comment je fais pour vaincre la déprime du retour de voyage/vacances, j’ai fait une rétrospective de mes dernières vacances et ce que j’ai réalisé, c’est qu’à chaque fois, je me permets une journée de plus de congés. Si par exemple je prends 2 semaines de vacances, je me prévois une journée à moi toute seule au retour. J’en profite pour regarder mes photos de voyage, rester en mou à la maison, défaire tranquillement mes petits bagages et penser à tous les beaux moments qui viennent de passer. Ça me fait franchement du bien de prendre ce temps de réflexion pour moi. En fait, j’évite tout simplement de recommencer ma routine, dès mon retour.

Pourquoi ne pas penser à notre prochaine destination? Je crois que de se prévoir un nouveau “trip” aide également à vaincre la déprime du retour. Se documenter, aller fouiner ici et là, se fixer des buts, avoir de nouveaux projets, faire une nouvelle réservation sont tous pour moi de bonnes façons de “revenir à la réalité” et éviter d’avoir les blues du retour.

Ma mère m’a toujours conseillé de bien vivre le moment présent et profiter pleinement de chaque instant au jour le jour (ces bons moments qui passent souvent trop vite lors de voyage). Mais cela reste à mon avis, le meilleur remède afin de revenir comblé, heureux et sans regret.

Vaincre la déprime du retour de voyage Johanne

Par Johanne Fréchette

 

Voyager à travers la lecture

Un peu de la même façon que le fait l’avion, les livres me font voyager. Lire est, pour moi, un antidépresseur post-voyage. Ça me permet de m’évader dans un autre endroit et de ne pas penser à ces moments extraordinaires que j’ai passés ailleurs. Évidemment, c’est un autre type d’aventure, mais ça me permet de ne pas m’ennuyer. Parce que c’est ça qui arrive quand on revient de voyage; on s’ennuie. On s’ennuie des expériences et des sensations euphorisantes qu’on a vécues dans un autre lieu. On a l’impression qu’ailleurs c’était mieux, plus beau, plus chaud (ce n’est pas bien difficile) et on voudrait repartir sans plus tarder vers une nouvelle et lointaine destination nous faisant rêver.

Un peu au même titre que les voyages, la lecture me fait aussi vivre plein d’émotions. Certains livres me font pleurer comme un bébé, d’autres rires, d’autres m’émerveillent, me transforment et me font rêver. Tiens tiens! N’est-ce pas quelque chose que les voyages offrent aussi?

C’est donc mon truc à moi. Pour m’évader et lutter contre la déprime d’après voyage : me perdre et disparaître dans les pages d’un bon livre. C’est simple et efficace!

Vaincre la déprime de retour de voyage Dhanya

Par Dhanya Proulx du blogue La Rubrique

 

Amener un peu de changement à son quotidien

Nous sommes plusieurs voyageurs à souffrir d’une petite déprime lors du retour au bercail…
Heureusement pour nous, il y a autant de façons d’y « survivre » que de voyageurs!

Pour ma part, je profite de cette période pour apporter des changements dans mon quotidien…vous savez les choses qui nous irritent, sur lesquelles nous avons le contrôle, mais sur lesquelles nous ne prenons pas toujours le temps de nous concentrer! Par exemple, l’automne dernier quand je suis rentrée à la maison, j’en ai profité pour réaligner ma carrière légèrement en ayant certaines réflexions et discussions avec des personnes-ressources. Bref, quand je reviens de voyage, je cherche à reproduire un peu ce sentiment de bien-être que je ressens lors d’un voyage en essayant d’améliorer mon quotidien!

Chasser la nostalgie du retour de voyage par le sport

Je suis aussi une sportive dans la vie, alors pour surmonter ma petite déprime du retour, je m’occupe pleinement avec des activités que j’aime pour ne pas revenir trop rapidement dans le quotidien! J’adore courir en montagnes, alors j’en profite pour aller en monter le plus possible. Je me donne des défis à réaliser soit en termes de dénivelé, de distance ou encore de temps, question de me tenir l’esprit occupé par autre chose que le sentiment désagréable associé à mon retour. Évidemment, je fais tout ça dans le seul but de faire perdurer le dépaysement et ainsi profiter d’un retour à la réalité plus en douceur!

Vaincre la déprime de retour de voyage Mélanie

Par Mélanie Hébert

 

Entretenir des projets

Pour nous, c’est quasiment aussi excitant de préparer un voyage que de le faire réellement. Même si ce n’est pas toujours des grands voyages, on se tient toujours occupé dans la préparation d’un projet d’une fin de semaine, ou même d’une seule journée. Le but est d’avoir toujours « hâte » à quelque chose!

Avoir aussi un budget de retour

On a parfois tendance à partir en voyage dès qu’on a assez d’argent pour le faire. En voyage, on fait des activités, on mange et on vit des moments forts. Au retour, sans un sou, c’est la déprime assurée!

Échanger avec d’autres voyageurs

On le sait tous, la plupart de nos histoires de voyage n’intéressent personne… sauf d’autres voyageurs. C’est pas tout le monde qui veut savoir ce qu’on mange au Kirghizistan, et souvent c’est exactement ce dont on a envie de parler. En plus, les grands voyageurs ont souvent plein d’anecdotes qui sont bien plus drôles qu’un spectacle d’humour. C’est bon pour le moral!

Organiser ses photos

Si vous êtes comme nous, vous avez beaucoup trop de photos de voyage qui n’ont jamais été regardées. Sans tomber dans la mélancolie, il est bon de se remémorer d’anciens moments qui auraient pu être oubliés. Classer ses photos par endroits, par date ou par activité, c’est un peu comme revivre son voyage. On se souvient rarement de tout ce qu’on a fait dans un voyage.

Vaincre la déprime de retour de voyage Andréane et Mathieu

Par Andréane Monette-Plourde et Mathieu Lafantaisie

 

Ajuster son attitude par rapport au retour de voyage à l’aide du yoga

La routine a toujours été difficile pour moi. Je suis heureuse en voyage puisque chaque jour est parsemé de nouveaux visages et de nouvelles découvertes et je me sens extrêmement bien dans cet environnement de surprise. Quand je reviens et que je retourne au travail et dans mes habitudes, j’ai toujours énormément de mal à me sentir à l’aise dans mon quotidien.

Pour calmer le stress que cela m’apporte et pour bien d’autres effets qui me sont bénéfiques, je fais du yoga plusieurs fois par semaine. À chaque début de classe, je donne une intention à ma pratique pour la classe à venir. Depuis mon dernier retour de voyage en Équateur, je donne comme intention de maintenir mon énergie de voyageuse à la maison afin de tenter de voir mon quotidien avec les yeux de la routarde qui est en moi au lieu de m’ancrer dans la tête que rien ne saura me surprendre autant qu’en voyage.

Bref, j’essaie de m’ouvrir à garder ma mentalité de voyageuse au lieu de laisser la nostalgie me convaincre que tout est toujours meilleur quand je voyage. C’est un simple changement d’attitude, j’en conviens, mais il n’est pas toujours facile à mettre en pratique pour moi!

Écrire sur ses émotions du moment et ses périples

S’il y a bien une chose que j’aime par rapport à mon blogue, c’est qu’il me permet de vivre ma passion du voyage même quand je suis chez moi sans projet de vacances concret. Le fait d’écrire sur mes aventures et de me forcer à me les remémorer me permet de les revivre au quotidien et pour cette raison, j’adore écrire sur le sujet.

Je ne dis pas qu’il faut absolument tenir un blogue voyage, écrire dans un journal ou à l’endroit de votre choix est tout aussi libérateur à mon avis et permet sois de se remémorer de doux souvenirs ou de ventiler sur cette période un peu plus difficile que peut être un retour de voyage. L’écriture est à mon avis très libératrice en plus d’être une méthode accessible à tous pour travailler ses émotions face à son retour de voyage.

Vaincre la déprime de retour de voyage

Par Gabrielle

 

Le mot de la fin:  J’espère que vous aurez trouvé dans cette liste un petit quelque chose pour adoucir vos retours. Chaque retour est propre au voyage et au voyageur et peut être vécu de bien des façons et j’espère que les vôtres seront désormais des plus agréables.

N’hésitez pas à partager en commentaire ce qui vous aide lors de votre propre retour de voyage. Personnellement, je prends tous les trucs possibles!

Un commentaire

  • Partir un jour

    23 janvier 2018 at 6 h 41 min

    C’est vrai que c’est loin d’être marrant le retour entre la fatigue, la fauchée attitude, l’excitation au plus bas, le retour au taff…
    Mais…
    Ce qui me fait tenir, c’est quand j’ai déjà un autre projet voyage, quand je sais que je repars même quelques mois après, je me raccroche à cet objectif !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.