Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

Comment purifier l'eau en voyage.

Comment purifier l’eau en voyage?

 

Que ce soit en voyage ou chez vous, il est assez fréquent autant chez les voyageurs que chez les randonneurs d’avoir à utiliser différents systèmes pour rendre l’eau propre à la consommation. Pompes, filtres, comprimés, gouttelettes, UVA… Les méthodes sont nombreuses pour purifier l’eau que vous consommez lors de vos aventures. Lesquelles sont recommandées et comment les utiliser? J’espère que nous y verrons tous plus clair à la fin de ce billet, puisque c’est un sujet que je veux éclaircir pour mon propre bien depuis longtemps!

 

Tout d’abord, il est important de connaître les principaux éléments dont on veut éviter la présence dans l’eau et dans notre organisme afin d’éviter des désagréments soit;

Les bactéries : Certaines bactéries pouvant être présentes dans l’eau peuvent engendrer des problèmes de santé. Je pense, autre autres, à la Salmonelle ou au E.Colis. Ce dernier est l’une des principale source de la maladie la plus fréquente chez les touristes: la trop fameuse diarrhée du voyageur.

Les virus : Certains virus pouvant entraîner de sérieux problèmes de santé peuvent aussi être présents dans les eaux contaminées. L’hépatite A en est un bon exemple puisqu’il est transmis par l’eau infectée suite à un contact fécal oral (je sais, on n’aime pas lire ça…).

Les protozoaires : Ce sont des micro-organismes qui peuvent vivre dans l’eau et certains sont connus pour provoquer des maladies telles que les giardiases (qui sont assez communes, même en zone cosmopolite) ou la dysenterie.

Les particules en suspension : Sable, terre, feuilles, résidus, déchets, ou tout ce qui peut potentiellement se retrouver dans une étendue d’eau…laisser-aller votre imagination et vous comprendrez pourquoi on ne veut pas les avaler.

 

Maintenant, je me lance dans une tournée des différentes méthodes de purification de l’eau!

Comment purifier l’eau en voyage?

LES MÉTHODES CHIMIQUES

Comment ça marche : Il en existe sous forme de gouttes, de pastilles et même de poudre à mélanger. Les différents produits, généralement à base de chlore ou d’iode, désinfectent l’eau pour la rendre potable.

Les « recettes » sont prévues pour 1L d’eau, donc idéalement prévoyez une bouteille ou un contenant qui pourra recevoir cette quantité et une fois le produit mélangé à l’eau, il faut toujours attendre un certain temps. Dans tous les cas, il faut bien suivre les indications du fabricant pour une utilisation efficace.

À retenir : Les femmes enceintes, les personnes ayant ou suspectant un trouble de la glande thyroïde, les enfants et ceux ayant une sensibilité ou une allergie à l’iode ne doivent en aucun cas utiliser les produits désinfectants à base d’iode.

Avantages:

  • Légers
  • peu coûteux

Désavantages:

  • Peu avoir un goût chloré « d’eau de piscine »
  • Il y a un temps d’attente avant de pouvoir consommer l’eau
  • Ne peuvent pas être utilisés seuls pour une protection complète

Voici quelques options disponibles au Canada:

 

Tableau pristine

 

LES FILTRES

Comment ça marche : Selon le dictionnaire Larousse, un filtre, c’est un appareil à travers lequel passe un fluide (l’eau) pour le débarrasser des matières qui s’y trouvent en suspension (ici, on veut éliminer les bactéries, virus, protozoaires et autres particules).

Certains systèmes utilisent la gravité, alors que d’autres utilisent une pompe, mais si ce n’est que la pompe travaillera davantage vos biceps, à la fin le résultat est le même.

À retenir : Ce qui est important de se rappeler, c’est que chaque filtre a une porosité différente. Ce que je veux dire par là, c’est que dépendamment du modèle que vous choisirez, l’efficacité sera variable, car plus l’espace pour laisser passer les particules est petit, moins le filtre laissera passer de matière.

De ce que j’ai pu trouver, la porosité des filtres varie entre 0,02 et 0,2 micron.

  • Une bactérie mesure entre 1 et 0,2 micron
  • Un virus mesure environ 0,1 micro
  • Un protozoaire mesure environ 1 micron
  • Particules en suspension : grosseur variable

*Micron=Micromètre

Avantages:

  • Très rapide
  • La seule méthode qui élimine les particules en suspension
  • Pas de temps d’attente pour boire l’eau après le filtrage

Désavantages:

  • Certains modèles peuvent être assez coûteux surtout si leur indice de porosité est petit
  • Nécessitent un entretien ou nettoyage régulier
  • Plus volumineux que les autres méthodes de purification

Voici quelques modèles de filtres disponibles au Canada à titre d’exemple:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Prenez note que l’indice de porosité peut varier selon le modèle et la marque du filtre.

 

RAYONNEMENT ULTRAVIOLET (UVA)

Comment ça marche : Les UVA endommagent l’ADN des bactéries, virus et protozoaires pour les rendre inoffensifs.

À retenir : Il existe plusieurs modèles, mais ils nécessitent tous de l’énergie donc prévoyez des batteries de rechange ou une prise pour recharger ce système (certain modèle comprennent une prise USB). Aussi, attention à l’eau brouille, car les UVA pourraient de pas réussir à se rendre à toutes les particules. Encore une fois, il faut bien suivre les recommandations du fabricant pour bien faire face à ce type de situation.

Avantages:

  • Léger
  • Rapide
  • Peu encombrant

Désavantages:

  • Dispendieux
  • Nécessite des piles ou une charge pour fonctionner, donc n’est pas idéal pour les randonneurs n’ayant pas accès à de l’électricité.

Tableau Stéripen

 

ÉBULLITION

Comment ça marche : Cette méthode ne nécessite pas une grande présentation! Il suffit de porter l’eau à ébullition et de la laisser bouillir au moins une minute.

Avantages:

  • Pratique surtout si on cuisine en même temps
  • Très simple

Désavantages:

  • Nécessite de trimballer du matériel
  • Prend un certain temps, surtout en altitude
  • L’eau est chaude, donc un moment d’attente est nécessaire avant de la consommer

 

L’EAU EMBOUTEILLÉE

Comment ça marche : Rien de plus simple, pratique et sécuritaire. Il s’agit d’aller au dépanneur et d’acheter une belle bouteille d’eau bien froide.

À retenir : J’ai bien hésité avant de mettre cette alternative dans cet article. C’est un avis personnel, mais pour ma part, j’ai du mal avec les bouteilles de plastique souvent disposées n’importe comment après leur utilisation. Je crois que cette méthode est trop souvent utilisée à la légère et les voyageurs devraient être conscientisés à cet égard. Cela dit, ça demeure l’option la plus simple et probablement la plus souvent utilisé.

Avantages:

  • Rien de plus simple
  • Peut être utilisé sans aucune autre méthode

Désavantages:

  • Consommation de plastique importante et non négligeable

 

Le mot de la fin : Comme vous l’aurez observé, il existe peu de méthode infaillible pour éliminer tout danger avec un seul système.

Je constate qu’il faut donc plutôt penser à combiner différentes méthodes selon notre appréciation du fonctionnement de celles-ci et en considérant notre type de voyage, d’activité et la place disponible dans notre sac pour trimballer le tout. En choisissant, il faut aussi avoir en tête comme objectif d’éliminer le maximum des différents contaminants potentiel.

En espérant que le tout vous aidera dans vos futurs achats!

→Pour savoir quoi mettre dans une trousse de premiers soins de voyage, consultez l’article à ce sujet.

 

Sources:

https://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/aliments-eau

http://www.who.int/water_sanitation_health/fr/

Laisser un commentaire