Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

La République Dominicaine en sac à dos

La République dominicaine est connue des voyageurs principalement pour ses grands hôtels et ses stations balnéaires idylliques. La majorité des touristes s’y rendent donc surtout en « forfait tout inclus » et malheureusement passent à côté d’une culture riche et vive. Un voyage en République dominicaine hors des hôtels tout inclus est-ce possible? Absolument! Rhum, cuisine créole, musique latine, poisson frais, guaguas, pico pollo, plages… Ce pays a bien plus à offrir que ses superbes hôtels, croyez-moi!

Voyage en République Dominicaine en sac à dos

Mon aventure a débuté à Punta Cana, où nous avons atterri, mais nous nous sommes vite dirigés vers les plages de Las Terrenas et de Las Galeras, donc je n’ai pas trop exploré ce coin pour cette fois.

À Las Terenas, en plus des plages, il ne faut surtout pas manquer les petites cabanes-restaurants en bord de plage où vous pourrez vous régaler du poisson de votre choix (je recommande le créole!). Aussi, depuis le village, il sera très facile de louer un scooter (ou sinon de trouver un chauffeur) afin d’explorer les environs. Je vous suggère :

  • Une balade à playa Bonita pour aller surfer quelques vagues et pour une plage beaucoup moins bondée.
  • Une randonnée pour aller voir les cascades d’El Limon (tous les hôtels pourront vous indiquer comment vous rendre).

À Las Galeras, les plages sont à l’honneur et si vous êtes chanceux et que les eaux sont calmes, vous pourrez y pratiquer la plongée. Ce n’était malheureusement pas le cas quand j’y suis allée et nous avons donc exploré les rivages des environs soit les plages Madame et Fronton. Nous avons choisi d’y aller par bateau pour sauver du temps et je dois vous avouer que j’ai trouvé le déplacement assez éprouvant. La trop petite embarcation bravait d’énormes vagues et à plusieurs reprises j’ai eu l’impression qu’on volait (ou plutôt tombait) au lieu de flotter lorsque le bateau retombait après avoir réussi à passer une vague. Ce n’était pas de tout repos! Franchement, je crois que s’il y avait eu des enfants à bord, ils n’auraient jamais été capables de se tenir et j’ai trouvé le tout à la limite du dangereux.

 

 

Par la suite, nous sommes passés par la capitale, Santo Domingo, qu’à ma grande surprise j’ai bien apprécié. Je ne suis normalement pas une fan de ville, mais je dois dire que la zone coloniale a su me charmer et j’ai fort apprécié mon passage. En plus, on est allé visiter le musée du rhum et écouter du jazz en plein air en soirée.

 

 

Après tout ça, on s’est aventuré un peu plus hors des zones touristiques et après quelques heures de Guagua on s’est rendu à Padernales situé tout près de la frontière haïtienne qui s’est avéré être mon coup de cœur du pays.

 

Guagua = véritable rafiot sur 4 roues qu’on emplit à extrême capacité jusqu’au point où le dessous du véhicule frotte par terre, mais où l’on fait d’agréables rencontres vu la proximité obligée!

 

 

Pour un aperçu de la culture haïtienne, ne manquez pas le marché haïtien à deux pas de la frontière où on nous a gentiment invités à traverser voir le village Anse-à-Pitre juste de l’autre côté de la ligne. « Pas grave si tu n’as pas ton passeport, tu pourras passer quand même » qu’on nous a dit. Évidemment, en terme de bon plan on a déjà vu mieux et on s’est dit qu’Haïti ce serait pour une autre fois.

 

 

Sinon, dans le coin, la plage de Bahia de las Aguilas est époustouflante et vaut complètement le détour! Vous n’aurez qu’à vous informer à votre hôtel pour savoir comment vous y rendre et ils pourront même vous aider à organiser un transport.

 

 

Pour la fin, on est ensuite revenu tranquillement vers l’est pour aller à Bayahibe peaufiner notre bronzage avant le retour et chasser le lionfish en plongée. Le lionfish est une espèce invasive pour laquelle il est légal de pêcher sans permis.  On pêche avec un genre de harpon propulsé grâce à un élastique. C’est assez difficile de bien viser sous l’eau et c’est aussi un excellent exercice de flottabilité! Après tout ça, c’était malheureusement l’heure du retour…

 

Conseils :

Transports : Des autobus au niveau de confort variable sont disponibles entre les grandes villes. Pour le reste, n’hésitez pas à prendre les guaguas pour vos déplacements. Bien que le confort et la propreté y soient relatifs, c’est un moyen efficace et c’est ce qui conviendra le mieux aux petits budgets.

Moustiques : Je me suis énormément fait piquer dans l’ensemble du pays. Dès que le soleil baissait un petit peu, les moustiques sortaient. Considérant que le pays est à risque pour certaines fièvres tropicales telles que la dengue, la chikungunya et le zika, pensez à apporter ce qu’il faut pour vous protéger.

Budget pour le logement : Le prix des chambres varie entre 30$ et 60$US pour du bas/moyen de gamme et souvent les petits déjeuners sont inclus.

Nourriture : La cuisine créole a été une belle découverte et un grand coup de cœur pour moi. Les fruits de mer apprêtés de cette façon sont tout simplement succulents et vous plongent, en plus, dans les traditions culinaires du coin.

 

7 Commentaires

  • christophe

    15 avril 2017 at 5 h 02 min

    Bonjour,
    J’envisage comme toi de faire un petit périple en sac à dos avec un parcours un peu différent après y être allé 4 fois en hôtel all inclusive.
    peux tu me dire quelle était la durée de ton séjour, s’il est facile de trouver un logement et quel a été ton budget transport sur place.
    Merci pour ton retour
    Christophe

    Répondre
    • vagabondeuse.ca

      15 avril 2017 at 18 h 19 min

      Bonjour Christophe!
      J’y ai séjourné 2 semaines en janvier 2016. C’était facile de trouver des chambres sur place, du moins ça n’a jamais été un problème pour moi.
      Pour les transports, depuis les grandes villes ou les endroits plus touristiques, il y a des bus confortables et climatisés qui se rendent directement à leur destination. Sinon, il y a les guaguas. C’est une option beaucoup plus rustique et ça prendra plus de temps vu d’innombrables stops, mais ce sera ton option la moins dispendieuse (je ne crois pas avoir payé plus de 5 ou 10$can pour un trajet de 5-6h). Bon côté confort on repassera, mais si tu n’es pas trop pressé c’est étonnamment efficace. Sinon pour les bus étaient plus cher et nécessitaient parfois une réservation un peu à l’avance et pour les prix, je te réfère à ces compagnies parce que ça varie selon le trajet: Caribe Tours, Metro bus ou l’Expreso Bavaro.
      Reviens-moi si tu as d’autres questions! 😉

      Répondre
      • christophe

        17 avril 2017 at 2 h 52 min

        Bonjour,
        Merci pour ton retour. Pour moi, ça sera 3 semaines, j’avais envisagé de passer 2 jours à St Domingue puis remonter vers Puerto Plata via Jarabacoa et partir vers l’est par la côte, en direction de la Terrenas / Samana. J’aimerais bien voir la bahia de las Aguillas mais ce n’est pas tellement sur mon parcours (qui n’est pas figé). Pour toi, cela vaut il le coup de faire un détour de 3 jours du côté de Pedernales?
        Bonne journée
        Chrisophe

        Répondre
        • vagabondeuse.ca

          17 avril 2017 at 21 h 19 min

          Padernales, c’est un détour ça c’est certain car seulement pour se rendre, ça prend plusieurs heures de guaguas. Par contre, moi ç’a été mon gros coup de coeur du voyage. Personnellement, j’aime bien les endroits que je sens un peu plus authentiques et où je me sens plus dépaysée et c’est pour ces raisons que ça m’a charmée. Bahia de Las Aguillas, c’est simple, c’est la plus belle plage que j’aie vue au pays. Tant qu’à être à Padernales, ne manque pas le marché Haitien qui a lieu 1 fois semaine (si je ne me trompe pas) juste à côté de la frontière. Du centre-ville, ça se fait très bien à pied. Bref, moi j’ai beaucoup aimé, mais c’est certain que ça fait beaucoup de transport.
          Tiens-moi au courant! 🙂

          Répondre
          • christophe

            18 avril 2017 at 11 h 40 min

            Bonjour,
            Je crois que je me déciderai sur place et s’il me reste du temps en fonction de ce que je vais découvrir.
            Merci pour toutes ces infos.
            Christophe

      • christophe

        17 avril 2017 at 2 h 55 min

        Bonjour,
        Pour toi, cela vaut il le coup de faire un « détour » du côté de Pedernales pour aller voir la bahia de las Aguillas? Que peut ‘on faire d’autres dans ce secteur sur 2 ou 3 jours?
        Bonne journée
        Christophe

        Répondre

Laisser un commentaire