Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

  • Accueil
  • /
  • voyage
  • /
  • À la découverte du lac Atitlán au Guatemala
lac Atitlán Entête

À la découverte du lac Atitlán au Guatemala

Le réputé lac Atitlán, un incontournable (à mon avis) de tout voyage au Guatemala. Que ce soit pour un moment de repos, pour faire la fête ou pour se ressourcer, les différents villages entourant le lac sauront combler les préférences de chacun. J’ai adoré certains et en ai un peu moins compris d’autres, mais aucun ne m’a laissée complètement indifférente. Voici mon parcours autour du lac Atitlán

Pour lire mon article complet sur mes deux semaines au Guatemala, cliquer ici.

 

Découvrir le lac Atitlán au Guatemala

 

San Pedro la laguna

Depuis que j’ai annoncé mon voyage au Guatemala, je ne saurais dire combien de personnes m’ont recommandé San Pedro au lac Atitlán. Vraiment, je n’avais que de bons commentaires et j’avais très hâte de découvrir cet endroit.

Mes attentes étaient peut-être trop élevées, mais je dois vous avouer que je n’ai pas du tout compris l’engouement pour cette ville. Je n’ai absolument pas trouvé l’authenticité et l’ambiance culturelle que j’espérais et qu’on m’avait vantées. Les femmes sont habillées traditionnelles, oui, mais c’est bien la seule chose qui m’a semblé se rapprocher de la culture que je croyais venir découvrir. J’y ai plutôt trouvé bien des agences de voyages, des backpackers ayant apparemment uniquement de l’intérêt envers les fiestas et des chauffeurs de Tuk tuk prêts à tout pour se faire remarquer.

La vue sur le lac Atitlán est exquise par contre, je ne pourrais pas dire le contraire, mais cela ne m’a pas suffi pour tomber sous le charme de l’endroit. Sinon, il est possible de se promener dans la ville et dans la montagne derrière celui-ci pour observer le lac de plus haut pour une vue encore plus impressionnante.

Voyage au Guatemala lac atitlan

La randonnée du Indian nose est aussi populaire, mais prenez un guide, car il semble que plusieurs randonneurs rencontrent des groupes d’homme en chemin qui exigent de l’argent pour les laisser passer (que ce soit en montant ou en retournant au village).

Il est aussi possible de grimper le volcan San Pedro, mais comme j’arrivais tout juste des volcans Acatenango et Fuego, mes jambes avaient besoin d’un peu de repos.

 

*La fois où j’ai eu une bonne frousse

Pour me rendre à San Pedro, j’ai pris un  shuttle depuis Antigua. Dans tous les shuttles que j’ai utilisés dans le pays, les valises et sacs à dos étaient toujours installés sur le toit du véhicule et étaient protégés par une toile en cas de pluie.

Pendant ce trajet, nous avons fait quelques arrêts pour déposer des voyageurs. Environ 35 minutes avant San Pedro, la route est dans la forêt, et à un moment, j’ai clairement entendu des pas sur le toit du véhicule qui était alors en mouvement. En me retournant, j’ai vu un homme descendre l’échelle qui mène au toit et s’enfuir avec un sac sur le dos. Tous les voyageurs présents dans la navette ont aussi entendu et nous nous sommes arrêtés un peu plus loin pour constater les dégâts. Impossible de vérifier à ce moment, le chauffeur semble craintif et nous demande de regagner l’intérieur du véhicule rapidement. C’est donc à San Pedro que nous avons constaté qu’un des voyageurs s’était effectivement fait voler son sac. Le tout est arrivé vers 19h tout juste après le coucher du soleil.

 

Santiago

Définitivement mon village coup de coeur autour du lac, après San Pedro j’étais vraiment contente de découvrir enfin un peu de la magie des gens du coin.

Depuis San Pedro, de petites embarcations traversent  le lac pour 25 quetzals. En arrivant au quai de Santiago, il est facile de se balader dans le village pour une journée ou d’y rester quelques jours. J’ai trouvé que les gens y étaient tout sourires et fort sympathiques. Il y a un petit marché où j’ai pu acheter des mangues délicieuses et où j’ai eu beaucoup de plaisir à observer les hommes et les femmes porter fièrement leurs tenues traditionnelles.

Sinon, ma visite au Maximón m’a vraiment emballée. J’éprouve une grande fascination envers les croyances religieuses et je suis toujours touchée quand j’ai la chance d’observer des rites religieux ainsi que la ferveur des croyants.

Le Maximón, c’est un saint païen originaire de Santiago qui est vénéré par les Mayas. Son origine n’est pas très claire, il pourrait s’agir d’un conquistador espagnol ou d’un dieu Maya qui, dans tous les cas, exerce une grande influence chez les Mayas. Il serait à la fois la lumière et la noirceur, le bon et le mauvais, et il semblerait qu’il soit craint autant qu’adulé. Il est représenté par une statue en bois à laquelle des offrandes d’alcool et de cigarettes sont faites et il porte de nombreuses cravates.

lac Atitlán Maximon

Quand j’y suis allée, de ce que j’ai compris, un homme demandait au Maximón de guérir l’un de ses proches malade et malgré le look particulier du Maximón, j’ai trouvé ensorcelant d’observer toutes les attentions qui lui sont portées.

*Le Maximón change de maison dans le village à chaque année, donc informez-vous quand vous arrivez au quai, je n’ai eu aucun problème à m’y rendre en demandant aux locaux de m’indiquer le bon chemin.

 

San Marcos la laguna

Amateurs de cristaux magiques, d’ésotérisme, de croissance personnelle ou encore de yoga, vous serez heureux à San Marcos. Je n’étais pas certaine de ce que j’allais trouver en arrivant à San Marcos, mais j’ai aimé l’ambiance  dès mes premiers pas. Il y en a en effet pour tous les goûts en terme d’expérience spirituelle et tout est accessible très facilement, mais je crois qu’il y a moyen d’apprécier l’endroit sans nécessairement expérimenter quoi que ce soit si ce n’est pas votre souhait.

À quelques pas du village, il y a la Cerro Tzankujil où pour 15 quetzales vous pourrez faire une sympathique et courte balade en longeant le lac. Pour les plus courageux, il y a aussi un tremplin d’où vous pouvez plonger.  J’ai bien aimé ce petit coin reposant et je l’ai trouvé parfait pour observer le lac Atitlán et ses pécheurs.

lac Atitlán Santiago la laguna

Cette photo ainsi que la photo d’entête ont été prises par Emmanuelle Gosselin.

Sinon, le village en tant que tel est très propice à la détente et même à un peu de bronzage.

Après ces quelques jours au lac Atitlán, j’ai repris la route vers Antigua en prévision de mon retour au Québec.

 


Pour plus de détails sur mon itinéraire de deux semaines au Guatemala ainsi que sur les transports et autres informations, consulter mon billet complet sur le Guatemala.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.