Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

Quoi faire à Sept-Îles entête

Quoi faire à Sept-Îles

Fermez vos yeux et imaginez une côte et le son des vagues sur une plage. Quand ce ne sont pas les effluves de l’air marin qui chatouillent vos narines, c’est une bonne brise qui transporte une odeur fraîche d’épinettes qui stimule votre odorat. C’est ce qui vous attend si vous passez par Sept-Îles sur la Côte-Nord, pas mal non? Étant déjà une grande amatrice d’endroits en bord de mer, j’avoue que même avant mon départ je me doutais que c’était gagné d’avance et que j’aimerais la place. J’ai eu la chance de découvrir Sept-Îles en quatre jours dernièrement et je vous partage quelques-uns de mes coups de cœur dans ce billet pour que vous sachiez quoi faire à Sept-Îles lors de votre passage.

 

Quoi faire à Sept-Îles en quatre jours


Visiter l’archipel en bateau

Sept-Îles tient son nom des sept îles qui sont situées en face de la ville et il est possible de s’aventurer sur certaines d’entre elles, ou de les contempler depuis un zodiaque. Ces visites, si vous êtes chanceux, permettent parfois l’observation de baleines, de loups marins et d’oiseaux qui peuplent les eaux et les îles des environs. Il s’agit, à mon avis, d’un incontournable de tout voyage sur la Côte-Nord québécoise!


Du camping en bord de mer

Mon activité préférée de ce séjour fut sans aucun doute ma nuitée en camping en bord de mer sur l’île La Grande Basque. Il y a peu d’endroits au Québec où piquer sa tente qui permettent de s’endormir au clapotis des vagues du fleuve Saint-Laurent et qui donnent une impression apaisante d’être loin de la civilisation. Pour moi, c’est ce qui fait la richesse de ce camping. Si vous êtes chanceux, des mammifères marins pourraient aussi passer non loin de votre site. Pour s’y rendre et pour réserver, il suffit de communiquer avec Tourisme Sept-Îles. Repos et moments paisibles assurés!

 

Randonnée et activités d’interprétation sur l’île La Grande Basque

Il y a quelques sentiers aménagés sur l’île La Grande Basque et ils sont accessibles à tous types de randonneurs. Vous pourrez vous renseigner sur les itinéraires possibles à l’entrée de l’île. Certains, comme le belvédère, offrent une vue à 360 degrés sur l’archipel et c’est à couper le souffle. Des activités d’interprétations pour vous faire découvrir la faune et la flore du Saint-Laurent sont aussi offertes.


Visiter une ferme maricole

Situé sur l’île La Grosse Boule, les prorpios de La Ferme Maricole Purmer font l’élevage d’algues et de fruits de mer et vous pourrez en apprendre sur ce type de culture si vous les visitez. La bonne humeur de ces derniers est contagieuse et leur accueil chaleureux. En plus des activités de découvertes, ils offrent de l’hébergement en yourte et il est possible de parcourir quelques sentiers pour explorer l’île.


Voir le coucher du soleil

Si vous cherchez quoi faire à Sept-Îles, que ce soit depuis l’archipel ou depuis l’une des nombreuses plages de la ville, assurez-vous d’assister à au moins un coucher de soleil sur le fleuve. Leur réputation les précède et je vous assure que vous ne serez pas déçu.

 

Quoi faire à Sept-Îles: Assister au Festival Innu Nikamu

Un autre coup de cœur de ce séjour a été ma visite au Festival Innu Nikamu. Il s’agit du plus grand festival de musique et d’art autochtone en Amérique du Nord. Celui-ci a fêté ses 35 ans cette année et il est situé tout près du centre de Sept-Îles dans la communauté Maliotenam. Ce festival se caractérise par son côté rassembleur et familial et j’ai adoré l’ambiance et l’immersion dans la culture innue. Une belle découverte!


Une descente de rivière

La rivière Moisie, avec ses rapides de niveaux variés, fera le plaisir des amateurs de kayak ou de canot. Si vous voulez tenter une section facile de la rivière, le camping Laurent-Val offre la location de canots et de kayaks et vous prendra en charge pour une balade de 10 km ou 17 km. Pour ma part, j’ai fait l’excursion de 10 km en kayak et je l’ai trouvé facile et accessible à tous. Si vous êtes plus téméraire et vous préférez des rapides plus forts, Tourisme Sept-Îles pourra vous diriger vers des services adaptés à vos besoins.


Découvrir les plages et les environs de Sept-Îles à vélo

Le centre de Sept-Îles, se visite aisément à vélo et Tourisme Sept-Îles en fait la location si vous n’en avez pas. Cela vous permettra :

• D’aller voir le parc Aylmer-Whittom depuis lequel vous aurez plusieurs points de vue sur le fleuve Saint-Laurent;
• D’aller voir le Hermel, l’embarcation qui a porté Mylène Paquette lors de sa traversée de l’Atlantique à la rame en solo;
• D’accéder à plusieurs km de plages;
• D’aller visiter le Zoo métallique de Monsieur Synnott;

Si vous voulez une balade moins tranquille, pensez à amener votre fatbike pour une ride dans le sable sur la plage. Merci à la boutique Zone Vélo Ski grâce à qui nous avons pu avoir des vélos pour cette activité.

 

Quoi faire à Sept-Îles : une randonnée

Plusieurs sentiers sont accessibles dans les environs de la ville et pourront vous être indiqués dans les bureaux de Tourisme Sept-Îles. Lors de mon passage, nous avons marché sur un sentier près des rapides de l’outarde. Il s’agit d’un parcourt de 6 km qui longe une rivière et qui offre de jolis points de vus sur les rapides et les épinettes. Le sentier est bien aménagé et n’est pas difficile. Pendant votre promenade, ouvrez l’oeil pour cueillir du thé du Labrador et du thé des bois! Un conseil : Amenez votre chasse-moustique pour apprécier davantage la balade!


Profiter des plaisirs culinaires du coin

Ceux qui me suivent savent que je n’ai pas trop l’habitude de jaser bouffe sur ce site. Je ferai une exception dans ce billet. Premièrement, je suis une grande amatrice de fruits de mer, donc j’avoue que mes attentes culinaires étaient élevées pour ce séjour. À mon grand bonheur, nous avons goûté plusieurs plats typiques des côtes, tels que le homard, le crabe ou la crevette. Si vous en avez l’occasion, goûtez les produits de :

Mon coup de cœur culinaire va cependant au restaurant Le Bavard et l’ivrogne. Ils ont bien su allier comfort food et gastronomie locale et j’avoue être sortie de ce resto comblée en me demandant si j’allais réellement devoir manger le lendemain tellement mon estomac était plein.

 

Logement: Nous avons séjourné à l’hôtel Sept-Îles lors de notre passage. Il y a une section de l’hôtel qui a été rénové et une autre qui est en processus de rafraîchissement. Les déjeuners sont excellents au restaurant et la vue sur le fleuve est belle, mais assurez-vous de réserver dans la partie rénovée si vous y allez.

Il y a un camping juste à côté du bureau d’information touristique qui m’a semblé très bien situé et que je garderai en tête pour un prochain séjour.


Avez-vous d’autres choses ou coup de cœur à partager pour un itinéraire à Sept-Îles?

_____________________________________________________________________________________________________________________

Pour ce séjour, j’ai été invitée par Tourisme Sept-Îles en collaboration avec Voyage numériQC dans le cadre de la tournée #TrouveTonNord. Ce texte reflète mon opinion ainsi que mon expérience véritable sur les endroits visités pendant le voyage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.