Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

îles-de-la-madeleine en automne

Voyage aux Îles-de-la-Madeleine en automne

Quand on m’a parlé pour la première fois de la possibilité de visiter les Îles-de-la-Madeleine en automne, je me suis dit qu’à ce temps de l’année, soit j’allais geler, soit j’allais être emportée par les vents. Par contre, ça faisait tellement longtemps que je rêvais de visiter ce coin de ma province que ma curiosité a pris le dessus sur mes craintes météorologiques. Une chance, parce que j’ai découvert que même en octobre, il y a encore beaucoup de choses à voir et à faire aux Îles-de-la-Madeleine et que le soleil et les Madelinots sont toujours au rendez-vous. Je vous présente donc mon itinéraire pour une semaine aux Îles-de-la-Madeleine en automne.

Une semaine aux Îles-de-la-Madeleine en automne

 

*Ce voyage a été possible grâce à l’invitation de l’Agence de location des îles

Jour 1 : Exploration de Cap-aux-Meules, de Fatima et de l’Étang-du-Nord

La première chose qui m’est toujours venue en tête en pensant aux-Îles-de-la-Madeleine, ce sont des images de falaises rouges au bord de l’eau. C’est exactement ce que Clouzote et moi, nous nous sommes dépêchées d’aller voir lors de notre première journée. De l’Étang-du-Nord en s’en allant vers Fatima, il y a plusieurs points de vue où s’arrêter pour admirer les paysages et les fameuses falaises. Il ne m’en fallait pas plus pour que je tombe sous le charme!

À Fatima, les Dunes-du-Nord ainsi que l’Anse-aux-Baleiniers sont des endroits parfaits pour prendre l’air et surtout pour prendre conscience de la beauté des Îles. Le restaurant Decker Boy est un super resto pour se réchauffer et goûter les fameux beignets typiques des Îles. Mon cœur va cependant à la pizza aux fruits de mer de la maison, le propriétaire, David, nous l’a chaudement recommandée et franchement, il ne faut pas passer à côté.

Ce qui est charmant aux Îles, c’est que vous n’avez pas besoin de plan concret, vous n’avez qu’à vous balader et vous arriverez inévitablement à un phare ou un point d’observation qui saura faire votre bonheur.

Logement : Nous avons passé nos premières nuitées à l’Auberge du Port. En plus d’un réveil au son des sirènes de bateaux, la vue sur le port est fort agréable et les propriétaires ont fait tout leur possible pour rendre notre séjour confortable et agréable.

À Cap-aux-Meules, le Bistro Café d’chez nous a été l’un de mes coups de cœur et j’ai aimé autant les plats et le chocolat chaud que l’ambiance de la place.

Côté bouffe, le resto Les Pas Perdus a su bien incorporer les produits des Îles dans son menu et vous pouvez aussi y déguster quelques bières locales.

 

Jour 2 : Flânerie sur l’Île de Havre-aux-Maisons

L’un des coins des Îles qui m’a le plus séduite pendant mon séjour, c’est les environs de la Butte Ronde et de l’Échouerie. La plage est de toute beauté et depuis le sommet de la butte, le point de vue sur le phare du Cap-Alright et sur la plage est vraiment à couper le souffle et vaut les quelques minutes de montées un peu abruptes pour s’y rendre.

Ensuite, un essai de fatbike avec les vélos de la boutique Le Pédalier nous a permis de visiter la plage de la Dune du Sud à vélo. C’était un premier essai pour moi et j’ai bien aimé la sensation. Les pneus larges permettent de rouler dans le sable sans problème, et c’est une activité qui m’a bien plu. Si vous êtes intéressés, vous pouvez louer les vélos chez Le Pédalier et les proprios vous suggéreront avec plaisir quelques endroits pour pratiquer votre coup de pédale.

îles-de-la-madeleine le pedalier

Logement : Nous avons séjourné aux appartements du presbytère pendant notre séjour à Havre-aux-Maisons. Ces logements portent bien leur nom, car il s’agit réellement d’appartements tout fonctionnels avec cuisinette, balcon et vue absolument magnifique sur la plage. Je vous jure que de mon lit, quand je regardais par la fenêtre, j’avais l’impression d’être sur un bateau.

 

Jour 3 : Visite des artisans sur l’Île de Havre-aux-Maisons

Toujours à Havre-aux-Maisons, j’ai fait quelques découvertes en produits locaux qui m’ont bien plu quand je suis allée visiter la Fromagerie du Pied-De-Vent, le Fumoir d’Antan et le Barbocheux.

À la fromagerie du Pied-De-Vent, j’ai eu la chance de visiter la ferme et de voir toutes les installations lors d’une charmante visite guidée par Dominique, l’un des propriétaires. Mais surtout, j’ai eu le grand plaisir de goûter les fromages produits à la ferme. Si vous ne les connaissez pas encore, dépêchez-vous d’aller faire des réserves, ils sont disponibles dans la plupart des supermarchés. En plus de la dégustation, j’ai beaucoup apprécié en apprendre plus sur le fonctionnement de la ferme, je suis complètement néophyte dans ce domaine et c’était un tout nouveau monde pour moi.

Le Fumoir d’Antan m’a permis de voir la technique de la maison pour fumer le poisson. C’est 30 000 livres de poissons par année qui sont fumés à l’ancienne dans leurs locaux. Ce fut aussi une belle occasion de goûter au poisson fumé, évidemment, mais aussi au poisson fumé mariné, une recette secrète de la famille qui m’a bien plu!

Je pense sincèrement qu’une visite à Havre-aux-Maisons n’est pas complète si vous n’allez pas rencontrer Léonce, le Barbocheux. Par contre, ne pensez pas que vous pouvez y faire un tour rapidement, car le Barbocheux n’a pas la langue dans sa poche et il vous placotera de tout et de rien en plus de vous donner un petit cours pour bien faire la dégustation de ses alcools.

 

Jour 4 : Randonnée et kayak sur l’Île de Grande-Entrée

Une journée de plein air comme je les aime! C’est grâce à l’Auberge La Salicorne que nous avons pu prendre une bonne bouffée d’air frais lors de cette semaine aux Îles-de-la-Madeleine en automne. En plus de ses chambres absolument charmantes et de son restaurant dont il ne faut pas manquer la casserole de la mer, l’auberge offre plusieurs opportunités d’activités.

C’est donc avec notre guide Sabrina que nous avons parcouru l’Île Boudreau et La Bluff. Nous avons terminé notre avant-midi par une petite escapade en kayak qui s’est avérée fort agréable, mais un peu surprenante vu les vents et la quantité d’eau reçue dans mes lunettes.

En après-midi, Rosie, une autre guide s’est jointe à nous et nous avons visité la Réserve nationale de faune de la Pointe-de-l’Est où nous avons cueilli des canneberges et avons eu un petit cours sur la flore locale.

Et pour finir la journée en beauté, nous avons eu notre initiation à la pêche aux coques, un classique des Îles. Bien qu’à ce moment le temps était un peu frisquet, j’avoue que la pêche et la dégustation sur la plage ont été des moments qui m’ont particulièrement marquée.

 

Jour 5 : Visite de Grande-Entrée et retour vers Cap-aux-Meules

Nous avions déjà fait une petite tournée la veille, mais il restait encore quelques endroits à visiter sur Grande-Entrée, entre autres, Old Harry ainsi que la magnifique plage de l’Échouerie avec ses kilomètres de sable pur et doux.

Nous sommes aussi allées visiter le CAMI (Council for Anglophone Magdalen Islanders). Je dois vous avouer qu’avant de mettre les pieds sur l’Île de Grande-Entrée, j’ignorais totalement qu’il y avait une partie anglophone aux Îles. C’est donc avec plaisir que nous avons visité le Musée de la Petite école rouge et des vétérans pour en apprendre plus sur ce côté des Îles. Une belle découverte!

Îles-de-la-Madeleine bateaux de peche

Jour 6 : Visite de Havre-Aubert

Pendant ma semaine aux Îles-de-la-Madeleine en automne, on m’a souvent dit que Havre-Aubert était l’un des coins les plus touristiques des Îles. Je ne sais pas si c’est la saison ou la pluie qui était particulièrement intense cette journée, mais Havre-Aubert m’a semblé plutôt paisible comme endroit avec ses jolies maisons colorées et toutes ses petites boutiques sympathiques.

J’ai eu un bon coup de cœur pour l’Atelier Côtier (anciennement les Artisans du sable). Il faut dire que les propriétaires, Pauline-Gervaise et Martin ont des sourires contagieux qui font oublier le temps gris automnal. Que ce soit pour la collection de sable, pour voir les artistes à l’œuvre ou pour construire un château de sable, l’Atelier Côtier me semble un arrêt incontournable en toute saison et j’ai adoré découvrir les trésors qu’abrite leur boutique.

iles-de-la-madeleine atelier cotier

Jour 7 : Départ des Îles

L’heure du départ a sonné et c’est au petit matin qu’on se rend au port de Cap-aux-Meules pour prendre le traversier qui nous mènera jusqu’à l’Île-du-Prince-Édouard. Par la suite, 10 heures de route supplémentaires nous conduiront à Québec. C’est une longue journée de transports, j’en conviens, mais la semaine de découverte valait parfaitement le retour un peu ardu!

 

Quelques belles découvertes :

La fille de la mer, Savonnerie artisanale : N’ayant pas particulièrement de talent à créer de mes mains, je dois vous avouer que ma visite à la savonnerie n’était pas le moment que j’attendais le plus de ma semaine aux Îles-de-la-Madeleine en automne. Cependant, Ariane, la proprio et créatrice a su me transmettre son sourire et sa passion et contre toute attente, j’ai beaucoup aimé l’atelier de savon et de baume à lèvres auquel j’ai participé. Une belle découverte pleine d’originalité!

Fruits de mer Madeleine : Ceux qui me connaissent savent à quel point je raffole des fruits de mer. Vous devinerez donc que cette visite à la poissonnerie était très attendue de ma part. Si vous allez aux Îles-de-la-Madeleine en automne, bien que ce ne soit pas le temps de la pêche, vous pourrez trouver votre bonheur à la poissonnerie, puisqu’ils utilisent une technique de congélation qui permet de savourer les plaisirs de la mer à longueur d’année. J’ai donc eu droit à une belle dégustation de homards et de pétoncles qui me fait encore saliver quand j’y pense.

Boucherie spécialisée Côte à Côte : Qu’on soit pour ou contre, comme la pêche, la chasse aux phoques fait partie intégrante de l’histoire des Madelinots depuis des siècles. Ma rencontre avec Réjean, le sympathique propriétaire de la boucherie, m’a permis de mieux comprendre les enjeux liés à la pêche aux phoques tout en découvrant plusieurs produits. En plus des charcuteries j’ai aussi découvert que des produits naturels Oméga 3 étaient aussi fabriqués et ce fût une rencontre très enrichissante pour moi.

Restaurant le P’tit Capitaine : Sans aucun doute le meilleur fish&chip que j’aie goûté pendant cette semaine aux Îles-de-la-Madeleine! Quoique leur poutine n’était pas mal non plus. Les propriétaires sont souriants et accueillants et l’ambiance du resto est charmante.

À retenir pour votre séjour :

Météo : L’automne au Québec étant ce qu’il est, nous avons eu droit à des températures assez représentatives, soit du soleil, des nuages, de la pluie, du vent… C’est une période de l’année où le temps est variable et c’était la même chose par ici. Je n’ai pas eu plus ou moins froid que chez moi à Québec.

Ouverture des restos et hôtels : Les établissements présentés dans ce billet sont tous des endroits ouverts à l’année ou presque. Donc peu importe la saison, passez les voir ou appelez pour les prévenir de votre passage, mais ils devraient être ouverts.

Déplacements sur les Îles : Lors de cette semaine aux Îles-de-le-Madeleine, l’Agence de location des Îles nous a prêté une voiture. Peu importe votre plan pour votre séjour aux Îles, je vois mal comment tout explorer sans un véhicule, donc vous avez l’option de venir avec votre propre voiture par la route ou de louer sur place.

Entrée et sortie de l’Île : Vous pouvez arriver et repartir par avion avec, entre autres, la compagnie Pascan. Et sinon, tous les jours, il y a un traversier de la compagnie CTMA qui se déplace entre les Îles-de-la-Madeleine et l’Île-du-Prince-Édouard.

________________________________________________________________________________

Pour ce séjour, j’ai été invitée par l’Agence de location des Îles en collaboration avec Voyage numériQC. Ce texte reflète mon opinion ainsi que mon expérience véritable sur les endroits visités pendant le voyage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.