Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

Voyage dans le temps à Varanasi

À la fois sublime et d’une grande intensité, Varanasi est l’endroit du monde qui m’a le plus brisé le cœur en plus de me bouleverser complètement.

Pour les hindous, c’est une ville sainte ou ils viennent en pèlerinage pour voir le Gange et se purifier ou encore pour accompagner un proche lors de leur dernier voyage. Je dois dire que l’utilisation qu’ils font du fleuve m’a grandement troublée. Baignades, prières, lavage des vêtements, brossage de dents, crémations… tout s’y fait et tout est à proximité. Donc au moment où tu prends en photo une dame qui fait son lavage, il y a juste à côté une famille qui vient laver la dépouille de leur proche ou encore, des hommes qui passent les cendres des derniers corps brûlés au tamis pour trouver des bijoux qu’ils utiliseront pour payer les crémations des gens sans argent.

 

 

Le rapport des hindous avec la/les morts est complètement différent de ce que nous connaissons et pour ma part, c’est ce point qui m’a grandement chamboulée. Ce n’est pas que ce n’est pas beau ou pas correct, c’est juste tellement loin de notre réalité que ça surprend énormément. Pour eux, côtoyer les morts c’est une banalité, ça fait partie de la vie, nous, on y est pas mal moins habitué. Les crémations se font donc devant tout le monde et c’est à toi de déterminer ton niveau de censure parce que si tu as le cœur assez solide, tu peux assister à la crémation au grand complet.

 

 

Les crémations

La crémation pour les hindous permettrait la libération de l’âme et la crémation à Varanasi même, permettrait de se libérer du cycle des réincarnations et d’accéder directement au Nirvana. Voilà qui explique probablement pourquoi, dans les rues de Varanasi, des tonnes de famille portent la dépouille de leur proche vers les eaux du Gange et c’est chose commune que de croiser un cortège accompagnant un corps sur un brancard se rendant vers le fleuve sacré. Rendus au bord de l’eau, ils laveront le corps du défunt et l’envelopperont dans des linceuls de couleurs or, jaune ou rouge et le couvriront de fleurs et de décorations. Tout est très coloré et j’ai trouvé très touchant de pouvoir observer les familles s’occuper de leur proche de cette façon et d’être autant impliquée tout au long du processus.

Ensuite, le corps est installé sur le bûcher et un membre

de la famille allumera celui-ci avant de s’éloigner de la scène. Ce sont les hommes qui se chargeront de la majorité des « tâches », car les femmes sont tenues à l’écart. Contrôlant moins leurs émotions, elles assisteront de loin à la cérémonie pour éviter de verser des larmes qui pourraient être lourdes de conséquences pour le défunt. En effet, les larmes sont rares et à éviter, puisqu’elles pourraient retenir l’âme du décédé sur terre et pourrait retarder sa libération ce qui ne serait pas souhaitable chez les hindous.

Tous les hindous n’ont pas besoin de la crémation pour libérer leur âme. Les corps des sadhus, des femmes enceintes, des enfants de moins de 10 ans de même que les corps de ceux décédés des suites de la lèpre ou de la variole sont jetés directement dans le fleuve puisqu’ils seraient déjà « purifiés ».

Personnellement, bien que troublant, j’ai trouvé tout ce processus à la fois d’une grande beauté et d’une grande complexité et je me sens privilégiée d’avoir pu y assister.

 

 

Varanasi

Dans un autre ordre d’idée (et parce qu’il y a autre chose que les crémations à voir évidemment), voici quelques recommandations pour bien occuper vos journées lors de votre voyage à Varanasi :

  • Lever de soleil : il ne faut absolument pas manquer le lever du soleil sur le Gange. La veille, entendez-vous avec un des bateliers et fixez un rendez-vous (ainsi qu’un prix!) pour le lendemain. Préparez votre caméra parce que les pèlerins, yogis et sadhus seront partout et feront le bonheur du photographe en vous.
  • Les Ghats : Vous pourrez passer des heures à vous balader sur les Ghats sans vous fatiguer tellement il y aura de choses à voir. Parcourez-les de long en large, vous n’aurez jamais fini de faire le tour et il vous restera toujours quelque chose à découvrir!
  • Yoga : Varanasi regorge d’Ashram et de classe de yoga de toutes sortes. Faites votre choix, il y en a pour tout les goûts.
  • Promenez-vous et perdez-vous dans les rues de la ville. Laissez-vous envoûter! Elle est riche en découvertes et vous y rencontrez de nombreux colorés sadhus, pourrez visiter plusieurs temples et goûter plusieurs plats surprenants. Surtout, n’oubliez pas de vous arrêter le plus souvent possible pour boire un chai!
  • Suivez un cours de cithare. Il y a quelques écoles en ville, trouvez-en une de votre choix et faites plaisir au musicien en vous.
  • Ne manquez pas les Puja (rite d’offrande) au lever et coucher du soleil. Elles sont lieu tous les matins et tous les soirs en même temps que le levé et le coucher du soleil sur les ghats.

 

 

4 Commentaires

  • Itinera Magica

    23 octobre 2016 at 16 h 24 min

    Ces images, ce texte… je suis sonnée, je ne sais pas si j’aurais la force d’assister à cela, j’ai l’impression d’un autre monde, beau, terrible et tellement dérangeant. Merci pour ce texte, je ne sais pas trop ce que j’en pense (est-ce que je veux y aller ou jamais de ma vie ?), mais cela ne m’a pas laissée indifférente !

    Répondre
    • vagabondeuse.ca

      23 octobre 2016 at 21 h 27 min

      Je te comprends…J’étais totalement dépassée lors de ma première journée à Varanasi. Ça m’a complètement sortie de ma zone de confort ça c’est certain. J’ai trouvé ça difficile à voir, mais d’un autre côté c’était tellement beau… Et puis le dépaysement, ça fait partie des raisons pour lesquelles ont voyage non? Pour cette raison, je le recommande sans hésitation!

      Répondre
  • Meoloïse

    7 janvier 2017 at 2 h 33 min

    Je revis intensément les ėmotions ressenties à Varanasi en lisant votre commentaire et en admirant vos photos. Ce lieu m’a fascinée, ce rituel loin de notre culture judéo chrétienne est envoûtant. Mon mari a eu beaucoup de mal et a est resté à l’hötel le 2ème jour pendant que je me promenais le long des gaths. Il faut quand même se préparer avant un voyage en Inde. Mais quels souvenirs.
    Merci pour tous vos récits de voyage et photos

    Répondre
    • vagabondeuse.ca

      7 janvier 2017 at 9 h 22 min

      Merci pour votre commentaire! Je suis heureuse de vous replonger dans votre périple. Je comprends tout à fait que cette destination ne convienne pas à tous et vous avez tout à fait raison en disant qu’une certaine préparation est nécessaire, personnellement, je ne recommanderais pas Varanasi pour un premier voyage..!

      Répondre

Laisser un commentaire