• Accueil
  • /
  • voyage
  • /
  • Mongolie – 12 conseils pour organiser un voyage en Mongolie
Préparer un voyage en Mongolie

Mongolie – 12 conseils pour organiser un voyage en Mongolie

Mis à jour le 19 Décembre 2023 par Gabrielle – Vagabondeuse

Mon voyage en Mongolie chez les nomades, ç’a été l’une des expériences les plus marquantes de ma vie de Vagabondeuse. Pourquoi ? Parce que la Mongolie est le pays le plus authentique que j’ai jamais visité. J’étais bien peu préparée quand je suis arrivée à Oulan-Bator en pleine nuit. Avant de prendre la route, j’ai passé quelques jours dans la capitale pour m’informer et me faire une idée de ce qui me plairait. Dans ce texte, je vous partage quelques conseils pour vous aider dans l’organisation de votre voyage en Mongolie. Si vous cherchez plutôt des idées d’itinéraire ou un récit de voyage, vous pouvez consulter mon billet Mongolie – 3 semaines du Gobi au Khovsgol.

Préparer son voyage en Mongolie – Ce qu’il faut savoir pour bien réussir son séjour

Comment se déplacer en Mongolie

Comment se déplacer à Oulan-Bator

Il est relativement simple de se déplacer dans la capitale de la Mongolie : Oulan-Bator. En fait, C’est assurément là où il y a le plus d’options ; des transports en commun aux taxis. Si votre hôtel est central, vous pourrez explorer plusieurs attraits en marchant. C’était le cas depuis la Khongor Guest House où je logeais. Se déplacer en Mongolie devient plus complexe dès qu’on sort de la capitale.

Quel transport en dehors des villes en Mongolie

En quittant Oulan-Bator, on arrive assez rapidement dans la steppe et on constate du même coup que les routes se font de plus en plus rares. Bientôt, on ne croisera plus aucun panneau de circulation, on roulera à travers la steppe sur des routes quasi inexistantes en croisant beaucoup de bétails et quelques yourtes par-ci par-là. Si vous souhaitez voyager en Mongolie sans guide, il faut avoir un GPS à tout épreuve ou savoir s’orienter avec carte et boussole. J’ai croisé quelques personnes qui voyageaient à moto en Mongolie lors de mon séjour. Je leur lève mon chapeau, car personnellement, sans guide, je n’aurais pas su m’orienter ou réparer les nombreuses crevaisons et problème mécanique. Bref, si vous prenez la route en solo, assurez-vous d’être autonome.

Préparer un voyage en Mongolie et apprendre quelques mots de mongol

En dehors des grandes villes, peu de gens parlent anglais. Quand je voyage j’aime apprendre quelques mots dans la langue du pays, mais ici, je dois dire que j’ai eu l’impression que la barrière de la langue était énorme ! Cela dit, les sourires fusaient quand je risquais un bonjour (sain bainauu) ou un merci (bayarla). Ici encore, ma guide fut précieuse pour faciliter les contacts avec les gens qui m’hébergeaient.

Qu’est-ce qu’on mange en Mongolie ?

Même après plusieurs séjours dépaysants comme le Kirghizistan, le Sénégal ou encore certains coins de l’Inde, je crois n’avoir jamais vécu de choc culturel culinaire plus grand qu’en Mongolie. À la maison, je ne mange pas de viande, mais en voyage, disons que je m’adapte. Je dois avouer que les raviolis aux moutons (buuz) et le BBQ mongol (pendant lequel on m’a gentiment servi une patte de chèvre encore poilue !) peuvent surprendre.

Les produits laitiers sont également à l’honneur. Selon votre itinéraire, vous aurez l’occasion de goûter lait et fromage de chèvres, de chameaux ou même de rennes. Si ces simples lignes vous donnent la nausée, sachez qu’on trouve à peu près de tout à Oulan-Bator. Vous pourrez donc faire des provisions pour la route. Cela dit, en dehors de la capitale, la verdure et les légumes sont rares et le régime très « viandeux », donc soyez prévoyants… ou conciliants ! Pour ma part, j’ai mangé tout ce qu’on m’a servi. Est-ce que je me suis régalée ? Non. Pas du tout, mais j’ai d’excellentes histoires à raconter !

Organiser un voyage en MongoliePrendre un guide pour visiter la Mongolie ou voyager sans tour organisé

La Mongolie est le pays le plus authentique où j’ai eu la chance de mettre les pieds et si vous parcourez ces lignes, c’est que vous êtes possiblement à la recherche d’une expérience semblable. Je pense qu’il est possible de vivre cette expérience en voyageant avec ou sans guide en Mongolie (à condition d’être 100 % autonome avec son moyen de déplacement si vous êtes seul).

Vous aurez compris que j’ai choisi de voyager en Mongolie avec un guide. Je n’ai pas l’habitude d’être guidée pour plusieurs semaines en voyage, mais cette fois j’aurais été au dépourvu sans guide. Le défi principal (et non le moindre !) aurait été de savoir m’orienter à travers la steppe. La guide a également grandement favorisé les échanges avec les locaux et facilité mon adaptation. J’ai adoré mon expérience.

Choisir une agence de voyage à Oulan-Bator

Si le temps vous le permet, vous pouvez arriver à Oulan-Bator et aller cogner à la porte de quelques prestataires pour voir ce qu’on vous offre. Dans tous les cas n’hésitez pas à négocier et à dire clairement ce que vous souhaitez voir. Vous aurez le choix entre joindre un groupe pour voyager en Mongolie ou partir en tour privé ou semi-privé.

Si vous n’avez pas le temps de magasiner ou de préparer votre voyage en Mongolie à Oulan-Bator, vous pouvez planifier votre séjour en Mongolie avant votre départ.

Pour vous assurer une expérience authentique, je suggère de voir avec une agence comme Evaneos qui organise des séjours avec des agences locales en Mongolie. Il suffit de faire une demande de devis pour voir leurs offres.

Vous pouvez également comparer en faisant une demande de devis chez TraceDirecte. Ils pourront vous aider à organiser un séjour à votre image tout en vous recommandant des endroits à ne pas manquer en Mongolie.

À savoir quand on organise un séjour en Mongolie : attention aux tiques

Un petit conseil d’infirmière santé voyage pour réussir votre voyage en Mongolie : méfiez-vous des tiques. Des problèmes de santé sérieux comme l’encéphalite à tiques sont présents en Mongolie. J’ai croisé plusieurs de ces bestioles lors de mon voyage en Mongolie chez les nomades. La proximité avec le bétail ainsi que les déplacements à cheval rendent le contact plus facile avec les tiques et il m’est arrivé à quelques reprises d’en trouver dans mes cheveux ou sur une couture de vêtement. Apportez un peigne avec vous pour vérifier vos cheveux et porter des vêtements longs pour éviter d’être piqué. L’idéal est aussi de trimballer une pince à tique pour retirer correctement ceux qui ont piqué.

Préparer un voyage en Mongolie : L’accès aux soins de santé en Mongolie

Pendant mon séjour, à plusieurs reprises je me suis dit que j’étais tellement loin de la civilisation (des grandes villes) que si j’avais un accident ou un problème de santé quelconque, j’en aurais pour des jours avant de recevoir des soins adéquats. Par exemple, quand je suis allée voir les Tsataans au nord de la Mongolie, j’aurais eu besoin d’une journée à cheval et d’une autre journée de voiture avant d’avoir des soins de santé. Pour ces raisons, je crois que ce n’est pas la meilleure destination pour quelqu’un à la santé précaire. Pour les autres, c’est le moment de remplir votre trousse de premiers soins de voyage, car il n’y a pas de pharmacie en dehors des villes.

Réussir son voyage en Mongolie en respectant les coutumes et traditions mongoles

Si quelqu’un vous guide, on vous expliquera, mais si vous voyagez seul en Mongolie, prenez quelques notes.

À faire et à ne pas faire en Mongolie

  • Ne pas pointer le feu du doigt ;
  • Ne pas jeter de déchets dans le feu ;
  • Ne pas refuser de nourriture et de boisson ;
  • Monter à cheval du côté gauche ;
  • Essayer de parler mongol.

À faire et à ne pas faire dans une yourte en Mongolie

  • Ne pas siffler à l’intérieur de la ger pour éviter d’attirer la malchance ;
  • Ne pas mettre les pieds sur la marche d’entrée (ce serait l’équivalent de poser les pieds sur la nuque du patriarche de la maisonnée) ;
  • Ne pas s’appuyer sur les poteaux à l’intérieur ;
  • Ne pas cogner à la porte d’une yourte, mais indiquer sa présence à haute voix ;
  • Saluer les occupants en entrant dans la yourte ;
  • Dormir avec les pieds qui pointent vers la porte ;
  • Se déplacer dans le sens des aiguilles d’une montre.

*ger=yourte

Quels vêtements amener en Mongolie

Si vous vous demandez comment s’habiller en Mongolie sachez qu’ici l’art du multicouche s’impose. Si vous faites comme moi un circuit du sud au nord, vous aurez un peu de tout côté météo. Il faut donc être prêt à tout. J’y étais en mai et c’était assez frisquet. J’ai même eu droit à une averse de neige quand j’étais au lac Khovsgol.

Je conseille également des vêtements qui sèchent facilement. Vous pourrez les laver à la main lors de vos passages dans les familles. Le mérino, qui peut être porté quelques fois sans nécessité de lavage est idéal.

Un permis est nécessaire si vous voyagez en Mongolie près de la Russie

Si vous souhaitez vous rendre plus au nord de la Mongolie près de la frontière russe pour voir les Tsataans, par exemple, sachez que vous devez vous procurer un permis auprès de l’armée. Avec l’aide de ma guide, c’est dans la ville de Moron que j’ai fait la demande de permis et que je l’ai récupéré quelques heures plus tard. La demande est faite directement et vous aurez besoin d’un traducteur et d’un peu de patience pour l’avoir. Si vous ne voyagez pas avec un guide, demandez de l’aide dans les grands hôtels.

Est-ce qu’il y a des douches en Mongolie ?

Oui. Il y a bien des douches en Mongolie, mais c’est vrai qu’en dehors des villes elles se font rares. Pour vous donner une idée, pendant mes 3 semaines sur la route en Mongolie, j’ai eu droit à 5 douches. Pour les journées sans douche, je recommande d’amener des lingettes biodégradables. C’est moins satisfaisant, mais ça dépanne bien.

Les toilettes en Mongolie

Dans la même lignée, sachez que les toilettes en Mongolie sont plutôt rustiques (hors des villes). Il s’agit toujours de cabane aménagée à distance raisonnable du campement et des yourtes. Vous voudrez souvent laisser la porte ouverte : l’odeur est assez répugnante, on y voit rien et la vue est souvent beaucoup plus intéressante. Assurez-vous d’avoir du papier de toilette.

Quelle est la meilleure période pour aller en Mongolie ?

La meilleure période pour aller en Mongolie est de mai à octobre alors que les températures oscillent entre 8 et 25 degrés Celsius.

Est-ce sécuritaire de voyager en Mongolie ?

Je ne me suis pas sentie en danger lors de mon voyage en Mongolie. À Oulan-Bator, j’avais lu qu’il faut bien surveiller ses poches au bazar (black market). J’ai été vigilante et tout s’est bien passé.

La seule frousse que j’aie eu en Mongolie fut lorsque j’ai chuté à cheval. Plus de peur que de mal, mais disons que mon manque d’expérience équestre aurait pu mal se terminer. Pour les conseils de sécurité spécifiques à la Mongolie, je vous réfère au site du Gouvernement.


*Ce texte contient des liens affiliés.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.