Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

  • Accueil
  • /
  • voyage
  • /
  • Quoi faire au Nicaragua : 15 suggestions d’activités
Quoi faire au Nicaragua : 15 suggestions d'activités

Quoi faire au Nicaragua : 15 suggestions d’activités

Exploration de volcans, architecture coloniale, surf, plages belles à couper le souffle, nourriture exceptionnelle… Pour bien débuter l’année 2017, je ressentais le besoin de me faire plaisir avec une destination offrant variété et détente et je n’ai pas été déçue en choisissant le Nicaragua.

 

Mon itinéraire du 5 au 19 janvier 2017

 

Je sais que j’aurais pu en voir beaucoup plus en deux semaines. Mais vous savez quoi? Je n’avais aucune envie de courir et je voulais prendre mon temps et m’écouter. Je voulais me permettre de rester plus longtemps à un endroit si je le désirais et je voulais bien découvrir les coins où je choisissais de m’arrêter. Voici donc mes coups de cœur pendant ces deux semaines en 15 suggestions d’activités.

 

Quoi faire au Nicaragua : 15 suggestions d’activités

 

À partir de Granada

 

 Se perdre dans les rues de Granada

Granada a beaucoup de cachet avec ses maisons en rangées colorées et son style colonial. J’ai eu beaucoup de plaisir à m’y balader sans destination précise et à m’arrêter dans les cafés, restaurants ou au Parque central pour observer la vie des gens de la place.

Le  Parque central  a été l’un de mes endroits de prédilection dans la ville et j’y ai passé de longs moments, assisse sur un banc de parc, à m’imprégner de l’ambiance et à manger des quesillos!

 

 

Aller voir la lave du volcan Masaya

Je vous préviens, le volcan Masaya (dernière éruption en février 2016) est hyper touristique et il faut attendre assez longtemps en ligne avant de pouvoir y accéder. Une fois sur place, nous avons droit à 15 minutes qui passent beaucoup trop vite, mais malgré tout ça, quand aurez-vous l’occasion de voir une rivière de lave dans votre vie? Moi, j’ai sauté sur l’occasion et je dois dire que j’ai été COMPLÈTEMENT emballée par cette visite lorsque j’ai vu la lave à travers la fumée et que j’ai entendu le grondement des entrailles de la terre!

  • Prix d’accès au parc : 10$us
  • Prix du transport : 5$us pour une navette partagée et jusqu’à 40$us pour un transport privé (taxi).
  • Vous aurez le choix entre une excursion de jour ou de soir, mais pour voir la lave, il faut y aller en soirée!

 

 

Voir les nombreuses iglesias

Les églises sont nombreuses dans la ville et bien que je ne sois normalement pas particulièrement fan de ce genre de visite, j’avoue que leur architecture a su me charmer et ajoutait au cachet de Granada.

 

 

Visiter Las Isletas

Las Isletas, c’est un archipel formé de 365 petites îles. Vous pouvez les explorer en bateau, en kayak et même en stand up paddle, mais pour ma part, j’ai choisi le bateau histoire de me laisser guider et bercer par les vagues. Vous pourrez y observer les nombreuses luxueuses propriétés construites sur les îles et vous y croiserez assurément plusieurs oiseaux aquatiques et peut-être même quelques singes hurleurs. J’ai particulièrement aimé mon arrêt au fort Castillo San Pablo qui servait à repousser les pirates qui tentaient d’atteindre Granada.

  • Pour vous y rendre, vous avez le choix entre prendre un tour depuis la ville ou d’aller directement au quai d’embarquement pour négocier votre propre excursion.

 

 

 

Randonnée dans la jungle du volcan Mombacho

Végétation luxuriante et plantation de café seront sur votre route lors de votre passage au volcan Mombacho. Bien que j’aie trouvé difficile d’apercevoir des signes d’activités volcaniques à travers la dense cloud forest qui entourent chacun des sentiers,  j’ai tout de même apprécié ma balade dans la jungle. Pas de chance, je n’ai aperçu aucun des nombreux animaux peuplant ce parc, mais ils sont apparemment nombreux (singes, paresseux, grenouilles) à surveiller votre passage!

  • Prix d’entrée au parc : 5$us pour les piétons et 20$us pour les voitures

 

À partir de l’île d’Ometepe

 

Grimper le volcan Conception

Parce qu’un peu d’activité physique et un petit défi, ça fait du bien, sur l’île d’Ometepe, j’ai décidé de grimper le volcan Conception. Avec mon guide, Roberto, on est parti au petit matin pour commencer l’ascension.

La première heure se fait assez facilement et c’est par la suite que ça se corse un peu, car le reste de la montée est très abrupte. Il est possible de faire la moitié ou la totalité du volcan et avant de partir, nous nous étions entendu pour décidé à mi-chemin de si je faisais ou non la totalité. Malheureusement pour moi (heureusement pour mes cuisses), des nuages et de forts vents étaient au rendez-vous, donc je n’ai pas pu profiter des points de vu apparemment spectaculaires de la randonnée et je me suis contentée du demi parcours.

Je recommande fortement de prendre un guide, car le sentier n’est pas toujours très clair.

Altitude :

1700m au sommet (10 à 12h aller-retour)

1100m au point de vue situé à mi-chemin (4 à 6h aller-retour)

  • Degré de difficulté: modéré à difficile
  • Prix d’entrée : 3$us
  • Prix du guide : 20 à 40$us selon le nombre de personnes dans le groupe

*Mon séjour sur l’île d’Ometepe a été raccourci vu de forts vents qui s’abattaient sur la région lors de mon passage. J’ai dû quitter plus rapidement que prévu, car selon les prévisions météorologiques, on prévoyait l’arrêt des traversiers pour quelques jours. Ce genre de situation serait apparemment assez courante pendant la période des vents donc informez-vous avant de partir.

Parmi les nuages du volcan Conception

 

À partir de Popoyo

 

Tomber en amour avec Popoyo

Popoyo, c’est le genre d’endroit où tu crois que tu vas rester 2-3 jours, mais que tu finis par avoir de la difficulté à quitter et quand tu réussis à t’éloigner, tu te surprends à avoir envie d’y retourner dès que tu n’y es plus. Un peu comme si tu avais laissé un petit quelque chose là-bas. Vous l’aurez deviné, ce fût sans aucun doute mon coup de cœur au Nicaragua et je vous mets au défi de résister aux feux sur la plage, aux vagues, aux sourires et à la « vibe » vacances que dégage l’endroit.

  • Retenez l’adresse de Cafe con Leche pour un séjour directement sur la plage, à deux pas des spots de surf chez un compatriote québécois exilé au Nicaragua depuis quelques années. L’ambiance y est formidable et je vous garantis qu’il est impossible de ne pas s’y sentir immédiatement comme à la maison!

 

 

Surfer les breaks des environs

Popoyo est réputé pour ses vagues et nombreux sont les surfeurs qui s’y rendent pour les braver. Bien que l’eau fût particulièrement froide pendant mon séjour et que le fond souvent rocheux m’ait un peu intimidée, j’ai eu un immense plaisir dans les vagues et je recommande cet endroit aux surfeurs de tout niveau.

Les plus avancés auront l’embarras du choix pour l’endroit et les débutants pourront se pratiquer dans les environs de beginners bay et prendre des cours si besoin.

 

 

Observer les tortues

Entre juillet et janvier, la côte pacifique du Nicaragua devient l’endroit de prédilection pour les tortues qui viennent y pondre leurs œufs. Les réserves La Flor (accessible depuis San Juan Del Sur) et Chacocente (accessible depuis Popoyo) offrent des visites pour ceux qui veulent venir les observer.

Pour ma part, j’ai eu la chance d’en voir une juste à côté de moi sur la plage de Popoyo. Elle a mis un peu plus d’une heure à creuser, pondre et retourner à l’eau et je dois dire que j’ai été fascinée de la suivre pendant ce moment.

 

 

À partir de San Juan Del Sur

 

Se prélasser ou surfer à Playa Maderas

La plage Maderas est absolument époustouflante avec ses formations rocheuses et ses vagues parfaites. Quand j’y suis allée, des vagues d’environ 2 à 3 pieds faisaient le bonheur des surfeurs débutants et de nombreux cours y étaient offerts en partance de San Juan Del Sur. Pour ceux qui préfèreraient la baignade et le bronzage, des kilomètres de plage vous attendent!

  • Comment s’y rendre : Des navettes sont accessibles pour 5$us(aller-retour) depuis plusieurs hôtels de San Juan.

Une randonnée pour aller voir l’une des plus grandes statues de Jesus au monde

Impossible de ne pas l’apercevoir dès notre arrivée à San Juan Del Sur, car la statue de 134m de haut surplombe la ville et est l’une des plus grandes au monde. Une ascension d’environ 30 à 40 minutes depuis le centre mène au monument. Une fois arrivé, ce qui a surtout attiré mon attention, c’est le panorama à couper le souffle qui s’offrait à moi. La vue sur la baie et la ville de San Juan est spectaculaire et vaut complètement la petite marche pour s’y rendre.

 

 

Faire un brin de magasinage

Les marchés, kiosques et surf shop de San Juan Del Sur ont fait mon bonheur et m’ont permis de bien remplir mon sac avant mon retour.  Accessoires et bijoux faits à la main sont disponibles à tous les coins de rue et il ne faut pas hésiter à marchander dans les marchés ou avec les vendeurs ambulants.

 

 

Dans tout le pays :

 

Découvrir la nourriture nicaraguayenne

Je ne saurais vous dire pourquoi, mais j’éprouve une réelle passion pour les bananes plantains frites. La bonne nouvelle c’est que les tostones sont présentes sur à peu près tous les menus des cuisines locales et j’en ai donc amplement profité.

Sinon, les tacos et burritos de toutes sortes sont toujours exquis et pour les petits creux, j’ai découvert les quesillos. Il s’agit d’une tortilla couverte de fromage fondu agrémenté d’une salsa et de fromage à la crème. Pas très santé, je sais, mais très bon pour le moral! Près des cotes, n’oubliez pas d’essayer les fruits de mer.

Mes adresses coups de coeur :
  • Restaurant La Lancha à San Juan Del Sur pour des plats de fruits de mer à petit budget.
  • Cafetin El volcan à Granada pour des mets 100% typiques et délicieux.

 

 

Apprendre l’Espagnol

J’ai toujours beaucoup de plaisir à apprendre les langues locales quand je voyage, car cela m’aide à me plonger dans la culture de l’endroit et à me sentir en voyage. Les gens sont très gentils et patients et même si votre espagnol n’est pas parfait, ils seront très heureux de vous voir essayer de parler leur langue et vous demanderont dès les premiers mots : Habla Espanol?! N’hésitez pas à vous lancer!

 

Travailler sa zénitude en faisant du yoga

Les yogis seront heureux, car les écoles sont nombreuses et assez diversifiées. Mes coups de coeur:

  • À Popoyo au Magnific rock pour un cours avec vu sur l’océan et une brise fraîche  pendant votre pratique.
  • À San Juan Del Sur au  Zen Yoga pour un cours avec Sally qui réussit à faire oublier les bruits de la ville et pour une vraie ambiance zen.

 

Quelques conseils pratiques pour finir:

Transport : Vous aurez le choix pour vos transports entre les chicken bus et les navettes pour touristes. Les premiers sont des autobus d’écoliers adaptés et décorés permettant les déplacements entre la majorité des villes. Ils sont très économes, mais ils ont le désavantage de mettre beaucoup plus de temps que les navettes à atteindre leur destination. Les navettes, elles, sont des fourgonnettes qui vous amèneront de la porte de votre hôtel actuel à la porte de votre prochain hôtel. Elles sont beaucoup plus dispendieuses, mais ont le mérite d’être beaucoup plus rapides et seront plus confortables pour ceux qui préfèrent éviter les foules des chicken bus.

Danger : J’ai rencontré un nombre surprenant de voyageurs qui s’étaient fait voler leurs sacs, casquettes ou lunettes de soleil donc soyez vigilant et surveillez vos effets personnels dans tout le pays.

Moustiques : Dans les villes, dès le coucher du soleil, ils étaient nombreux à m’attaquer donc je recommande à tous de prévoir le nécessaire pour les éviter.

 

8 Commentaires

Laisser un commentaire