Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

  • Accueil
  • /
  • voyage
  • /
  • Voyage en Équateur : mon itinéraire de 5 semaines
itinéraire en équateur volcan cotopaxi

Voyage en Équateur : mon itinéraire de 5 semaines

Lors de mes 5 semaines en Équateur, les gens du coin m’ont souvent demandé : pourquoi tu as choisi de voyager en Équateur?  À chaque fois, la réponse était très facile et claire pour moi. J’ai choisi ce pays pour mes premiers pas en Amérique du Sud vu la diversité des attraits touristiques. J’aime la variété et à mes yeux, pouvoir faire randonnée, exploration de volcans, visite de la jungle, surf, yoga et cours d’espagnol tout en découvrant une culture complètement nouvelle pour moi, et ce, en un seul pays. Ça me paraissait extrêmement attirant comme itinéraire en Équateur. Vous savez quoi? Non seulement je ne me suis pas trompée, mais j’ai déjà hâte d’y retourner.

Itinéraire en Équateur : 5 semaines de découvertes

Quito et mes premiers pas en Équateur

Parfois en voyage, il y a des jours et des moments un peu rudes. C’est comme à la maison, ça arrive, sauf qu’à mon avis, quand tu es seule dans ce qui te parait être le bout du monde, bien c’est encore plus rude. Oui, je suis en train de vous dire que mes premières journées n’ont pas été faciles.

En arrivant, fatiguée de mon long vol, je me suis effondrée sur mon lit pour me réveiller un peu plus tard couverte de piqûres de punaises de lit, la moitié du visage enflé et brûlant. En plus, je traîne un rhume depuis quelques jours et l’altitude de la ville (2200m) empire mon souffle déjà un peu plus court et me donne mal au crâne tout en me ralentissant considérablement. Je n’ai pas particulièrement de plaisir à ce moment.

Jour 1 la vieille ville de Quito

Ma première journée, j’explore donc les environs sans grand enthousiasme, la vieille ville est jolie, j’en conviens, mais mon visage en feu et moi on ne se sent pas spécialement disposés à apprécier (J’y reviendrai plus tard de toute façon). Je me promène tout de même un peu et j’apprivoise la gastronomie locale et je me dis que tant que je n’ai pas perdu l’appétit, il y a de l’espoir.

itinéraire en équateur quito

→Logement : À quito, j’ai adoré la colonial House où je suis même retournée à la fin de mon séjour. L’emplacement est parfait et la cour arrière avec ses hamacs et ses lapins (oui oui, lapins!) qui gambadent partout est franchement sympathique.

 

Jour 2 El teleferico et le volcan Pichincha à Quito

Lors de ma deuxième journée, j’ai été un peu téméraire. J’avais besoin d’air frais et j’avais très envie de voir montagnes, volcans et verdure. Je me suis donc dirigée vers El teleferico, un téléférique non loin du centre-ville qui permet une vision apparemment extraordinaire sur les alentours de Quito à 4000m d’altitude. Je n’ai pas pu profiter de la vue, les nuages étaient trop denses, mais j’ai tout de même franchement appréciée ma petite randonnée jusqu’au volcan Pichincha il faut prévoir environ 3h et le sentier est très facile. Ce qui rend le tout ardu, c’est l’altitude de ce dernier (4700m).

Itinéraire en équateur pinchincha

Est-ce que c’était une bonne idée de monter si haut sans être acclimaté à l’altitude? Non. J’ai franchement manqué de jugeote. Je voulais être en nature, j’ai fait la tête dure et j’ai payé pour au retour quand j’ai dû passer le reste de la journée couchée vu des céphalées et des nausées incommodantes. Bref, suivez les recommandations de l’infirmière santé voyage que je suis au lieu de faire comme moi!

Latacunga

Je me suis sauvée assez rapidement de la ville, j’avais trop hâte de voir les Andes et j’ai pris la route vers le sud pour la charmante ville de Latacunga et c’est ici que j’ai retrouvé mon sourire.

Je suis arrivée en plein festival de la Mama Negra. Une fête qui a lieu deux fois par année pour célébrer la Vierge qui protègerait le village des éruptions du volcan Cotopaxi qui gronde parfois. J’ai pu assister aux spectacles, concerts et parades de musiciens et de gens du coin qui portaient fièrement leurs ponchos et chapeaux et j’ai été charmée. La fierté et l’attachement des villageois envers leur milieu de vie étaient palpables et émouvants et m’ont instantanément rendu mon moral. Viva Latacunga!

itinéraire en équateur latacunga festival mama negra

La boucle de Quilotoa

Je suis restée une seule journée à Latacunga et je suis partie pour ce qui fût l’un de mes coups de cœur de tout mon voyage en Équateur; une randonnée en solitaire de 3 jours au volcan Quilotoa. Je vous relate le tout dans cet article, j’avais trop de choses à raconter :

Boucle de Quilotoa

Itinéraire en Équateur : Ma randonnée sur la boucle de Quilotoa

Au retour, je suis repartie pour Quito pour 2 jours.

De retour à Quito

Mitad del Mundo (le centre du monde (ou presque))

Ici l’expression ¨Trape à touristes¨ m’a semblé prendre tout son sens. Bon, je suis peut-être un peu dure, mais la magie n’a pas trop opéré pour moi. Le moment qui m’a le plus amusée, ce fut lorsque j’ai posé un pied de chaque côté de l’Équateur. Sinon le musée n’est pas mal non plus. Fait inusité : un autre centre du monde se trouve à environ 250m du premier et il est aussi possible de le visiter. On m’a aussi dit que le VRAI centre du monde se trouvait un peu plus loin au sommet d’une colline. Bref, je suis un peu confuse et je ne suis pas certaine d’avoir trouvé le réel centre du monde, mais chose certaine, je crois que je n’étais pas très loin.

itinéraire en équateur mitad del mundo

Itinéraire en Équateur : le “vrai” centre du monde

Daytrip au volcan Cotopaxi

J’ai ADORÉ cette journée en groupe organisé (45$US). Le départ se fait tôt le matin, depuis le centre de Quito et mon groupe s’est rendu au pied du volcan pour l’ascension d’une section du Cotopaxi. Nous nous sommes rendus au camp de base à 4800m d’altitude. À ce moment j’étais acclimatée vu ma randonnée sur la boucle de Quilotoa et si ce n’est un souffle un peu plus court, je n’ai eu aucun problème lié à l’altitude. La montée est assez difficile vu le sol sablonneux auquel se mêlent de petites roches.

équateur camp de base cotopaxi

Une fois arrivé au camp de base, selon la présence de symptômes du mal des montagnes ou non, il est possible de monter encore un peu (30 minutes environ) jusqu’au glacier situé à 5020m. Comme j’allais bien, je suis montée et j’ai bien aimé me mettre les pieds dans la neige et avoir une vue encore meilleure sur le sommet (6000m).

itinéraire en équateur glacier cotopaxi

Ensuite, nous sommes redescendus un peu et de là, le groupe a l’option de terminer la descente en voiture, ou en vélo de montagne. C’était ma première expérience en vélo de montagne et je ne savais pas trop si j’allais aimer ou non. J’ai eu droit à bien de la pluie dans les lunettes, mais j’ai souri bêtement tout le long de la descente tellement j’ai apprécié l’expérience. Gageons que ce ne sera pas ma dernière fois en vélo de montagne!

La jungle amazonienne

Après mes aventures volcaniques, je me suis dirigée vers la jungle pour un petit changement de décor à mon itinéraire en Équateur. Là encore, je vous raconte tout dans un autre article et si vous voulez voir anacondas, grosses araignées, scorpion et toutes sortes de bestioles, c’est par ici :

Itinéraire en Équateur : Mes aventures dans la jungle amazonienne

Cuenca (la ville la plus au sud de mon itinéraire en Équateur)

Après la jungle, il était temps de me rendre un peu plus au sud du pays et j’ai rejoint la ville de Cuenca. Quand je faisais quelques lectures avant mon départ, je ne sais trop pourquoi, mais Cuenca m’interpellait particulièrement beaucoup et même si côté transport c’était un léger détour, je ne voulais absolument pas la manquer.

Ce fut clairement la ville coup de cœur de mon voyage en Équateur. J’ai adoré sa place centrale, ses églises et sa zone coloniale colorée et vivante. C’est aussi un excellent endroit pour les gourmands comme moi puisqu’il y a une grande variété de cafés et de restaurants à découvrir ainsi que de sympathiques boutiques à voir. Aussi, côté ville, c’est l’un des endroits où j’ai vu le plus de femmes habillées traditionnellement, avec leurs chapeaux et leurs longues tresses. Hélas elles refusaient toutes catégoriquement de se laisser photographier ce que j’ai respecté, donc je ne peux malheureusement pas vous montrer.

Les ruines d’Ingapirca

Depuis la gare centrale de Cuenca, j’ai pris l’autobus (environ 1h30) pour me rendre aux ruines d’Ingapirca. Une fois sur place, il est impossible de se rendre aux ruines par soi même, un guide est obligatoire et j’avoue que je l’ai fort apprécié et que j’ai beaucoup appris grâce à lui autant sur les Incas que sur les Canaris. Le site ayant été construit suite à l’alliance de ces deux peuples (l’un vénérant le soleil et l’autre la lune) la visite permet de bien constater leur union au niveau architectural et spirituel.

itinéraire en équateur ingapirca

Itinéraire en Équateur : Les ruines de Ingapirca

Le temple et les ruines d’Ingapirca sont sur le fameux chemin des Incas qui reliait différentes régions de l’Empire inca et il est possible d’y faire quelques jours de randonnée si vous avez plus de temps que moi.

Guayaquil (ou la ville qui m’a fait un peu peur)

Que dire sur Guayaquil si ce n’est que c’est le seul endroit de mon itinéraire en Équateur où je ne me suis pas sentie tout à fait à l’aise de me balader seule et où j’ai senti le besoin de mettre mon sac à dos devant moi afin de bien le surveiller. Aussi, j’avoue ne pas avoir eu de coup de cœur particulier pour la ville. Je me suis promenée sur la Malecon et j’ai visité quelques parcs, mais la seule chose qui a retenu mon attention, c’est Las Penas, la vieille ville de Guayaquil où se trouve un fort au sommet d’une petite colline. La vue y est absolument magnifique est j’ai trouvé que cette section de Guayaquil avait énormément de cachet. Plusieurs gardiens de sécurité surveillent les rues puisque ce coin a la réputation d’être un peu rude et j’ai cru a un moment que l’un d’entre eux allait m’escorter jusqu’en haut de la colline tellement il semblait nerveux de me laisser aller seule. Cela dit, je n’ai eu aucun souci. Je n’y suis restée qu’une seule journée et le lendemain, je filais vers les îles Galápagos.

→Logement : Je suis restée au Nazu city hostel situé à une rue de la Malecon et à quelques minutes de marche de Las Penas. L’emplacement était parfait et l’auberge était propre. Le personnel était aussi vraiment aidant, je recommande l’endroit sans hésitation.

itinéraire en équateur guayaquil

Itinéraire en Équateur : Guayaquil

Les îles Galápagos

J’ai réalisé un rêve dans ce voyage en me rendant aux îles Galápagos. Je vous jure que j’en ai pris plein les yeux et j’ai été complètement charmée autant par les nombreux animaux que j’ai pu observer que par les paysages surnaturels qui peuplent les îles. Il suffit de cliquer sur la photo ci-bas pour accéder à l’article complet.

Voyage aux Galápagos lion de mer entete

Itinéraire en Équateur : Voyager aux Galápagos en indépendant

La Côte est de l’Équateur : surf, playa et yoga

Olon

Je ne suis restée à Olon qu’une seule journée. Je m’y suis rendue directement depuis Guayaquil à mon retour des Galapagos pour éviter de rester à nouveau à Guayaquil et je n’avais pas particulièrement d’attentes en m’y rendant. Cela dit, j’ai adoré le village. Peu touristiques (du moins quand j’y étais) et en bord de mer avec de belles vagues à surfer et de sympathiques restaurants et café. La plage était aussi très belle et si c’était à refaire, je préfèrerais y passer plus de temps au lieu d’aller à Montanita (voir ci-bas).

Ayampe

Le paradis existe mes amis du moins je crois l’avoir trouvé. Réveil au chant du coq et de l’océan, surf sur des vagues toujours accessibles à tous, fruits de mer à profusion, communauté de villageois souriants et accueillants.

itinéraire en équateur ayampe

J’y suis restée 6 jours. J’en ai profité pour parfaire mon espagnol à l’école La Otra Ola que je recommande chaudement. Mes journées étaient composées d’une session de surf au réveil, d’un petit déjeuner, d’une classe de yoga (aussi à la Otra Ola) et de mes cours d’Espagnol. J’avais ensuite le choix entre surfer à nouveau ou travailler mon bronzage.

Définitivement le genre d’endroit où je pourrais rester longtemps, et peut-être même y vivre… Bref, un énorme coup de cœur et je suis certaine d’une chose, j’y retournerai bientôt.

→Logement: Je suis restée à Los Orishas et je retournerai au même endroit à mon retour à Ayampe. Le proprio, un Italien hyper sympathique, fera tout pour votre bonheur. Il y a aussi un restaurant Italien sur place et l’hôtel est à quelques pas de la plage. Un vrai petit paradis!

 

Montanita

Si vous êtes du type à aimer les clubs et les personnes qui se valorisent par la quantité d’alcool qu’ils ont ingérés la veille, Montanita est pour vous. Bon je suis un peu dure, la plage et les vagues étaient belles et pourraient faire le bonheur de tous les niveaux de surfeurs, mais personnellement, je n’ai pas du tout aimé l’ambiance axée sur le party et la défonce de la ville. Ce n’est simplement pas mon genre, mais ça semble enchanter plusieurs backpackers puisqu’ils sont nombreux à déambuler dans les rues de Montanita.

→Logement: Je choisis la Casa Del Sol pour mon passage à Montanita. L’endroit est un peu en dehors de la ville, ce qui était parfait pour moi et à quelques pas de la plage seulement. Des cours de yoga sont aussi disponibles.

L’heure du retour vers Quito

Après tout ça, je suis repartie vers Quito et j’en ai profité pour faire quelques achats au marché d’artisanat local (situé en plein centre-ville) avant mon vol de retour et la fin de mon itinéraire en Équateur. J’espérais en fait me rendre au fameux marché Otavalo, mais je suis tombée en pleine fête de la ville et les transports étaient si embourbés que je n’ai pas eu le courage de me lancer. Cela dit, j’ai trouvé tout ce que j’espérais trouver au marché de Quito et je profiterai d’Otavalo lors de mon prochain voyage en Équateur.

itinéraire en équateur marché artisanal de Quito

 

Quelques conseils pour votre voyage en Équateur :

Climat : On m’a dit souvent que dans les Andes, ils avaient les 4 saisons en une journée et ma foi, je dois dire que de ce que j’en ai vu, c’est vrai. Je partais souvent le matin en camisole sous un chaud soleil et les orages (avec grêle et neige) étaient courants. Le tout varie aussi énormément selon l’altitude. Bref, soyez prévoyant et prêts autant pour du vent et de la pluie que pour un soleil éclatant.

Transport : Le transport en commun est assez bien organisé. Les autobus sont généralement étonnamment confortables et ont souvent du wifi. Ce qui est drôle, c’est que malgré les bus de luxes, hors des grandes villes, il faut attendre sur le côté de la route et faire signe à l’autobus de s’arrêter lors qu’il arrive (il n’y a pas toujours de station). Cela fonctionne très bien et je n’ai eu aucun problème avec les transports de tout mon séjour. En ville, j’ai aussi privilégié les transports en commun au taxi et si vous parlez un minimum d’Espagnol, les gens se feront un plaisir de vous orienter si besoin.

Sécurité : Si ce n’est de Guayaquil, je dois avouer que même en voyageant seule, à aucun moment je ne me suis sentie en danger. Par contre, on m’a beaucoup mise en garde pour les pickpockets et j’ai rencontré beaucoup de voyageurs qui avaient été volés de cette façon. On m’a aussi prévenue de rester vigilante en prenant le taxi et de prendre uniquement les taxis seguridad. Apparemment qu’il arrive régulièrement que les taxis non officiels en profitent pour séquestrer et voler leur passager. Depuis les gares et les hôtels, il est facile de demander un taxi sécuritaire de même que depuis les restaurants en demandant à ceux qui y travaillent d’appeler pour vous. C’est ce que j’ai fait et je n’ai eu aucun problème.

Le seul souci que j’ai eu c’est aux Galapagos où l’on m’a dérobé environ 100$US. Je dois avouer que tout le monde me disait que c’était sécuritaire et que j’avais baissé un peu ma garde. Ca m’a fait un peu mal à l’orgueil et au porte-feuille, mais en final ce n’est que de l’argent…

Moustiques :Je me suis ÉNORMÉMENT fait piquer dans la jungle amazonienne et sur la côte à Ayampe. Dès la tombée de la nuit, les moustiques sortaient instantanément. Comme il s’agit de zone où des fièvres (dengue ou zika par exemple) peuvent être transmises par les piqures de moustiques, soyez vigilant et protégez-vous contre ceux-ci.

 


Cet article contient des liens affiliés. Si vous réservez vos hébergements par ceux-ci, vous ne payez pas plus cher et vous m’aider à couvrir les frais pour maintenir ce site en ligne. Merci!

10 Commentaires

  • Manon (Planète Nomade)

    22 mars 2018 at 23 h 07 min

    Merci pour cet article! Je fais actuellement le tour de l’Amérique Latine. Pour l’instant, je suis au Costa Rica et l’Equateur est m’a prochaine destination. Ton article va beaucoup m’aider car je ne savais pas trop quoi faire ni par où commencer! Mais maintenant, j’ai encore plus envie d’y aller!

    Répondre
  • Aurélie

    12 juin 2018 at 13 h 03 min

    Bonjour, merci pour ton article qui me donne envie d’y aller! J’hésite à m’y rendre cet été entre Août et Septembre. Avais-tu voyagé à cette période?
    Je te remercie.

    Répondre
  • sandra

    6 août 2018 at 4 h 24 min

    Bonjour

    Je voulais partager avec toi le trip que je compte faire en m’inspirant de ton propre itinéraire (merci d’ailleurs pour tous tes conseils et bonnes idées!) et avoir ton avis sur la faisabilité toi qui connait la real life en équateur
    je passe 2 semaines en amazonie, ensuite je rejoins quito un vendredi, je pensais m’envoler direct pour cuenca. Repartir le dimanche pour latacunga en bus, faire la même rando que toi autour de la boucle de quilotoa, puis rentrer sur quito le mercredi (en prévoyant bien sur un day trip au cotopaxi 🙂
    est-ce que tu penses que ca fait bcp d’aller à cuenca pour une durée si courte ou tout cela te parait il jouable? on repart le dimanche soir sur paris ca nous laissera finir pepère à Quito vendredi/samedi/dimanche pour nous remettre de tout ça. merci à toi

    Répondre
    • vagabondeuse.ca

      6 août 2018 at 9 h 03 min

      Bonjour Sandra!
      J’en comprends que tu aurais 1 journée pleine à Cuenca? Moi je crois que ça vaut le détour, car Cuenca a été une de mes villes coup de coeur, mais c’est certain que c’est bref! Si tu prévois aller aussi aux ruines je vois mal comment tu pourras tout faire hélas. Cela dit, une journée te donnera un bon aperçu de la ville. Sinon ton itinéraire me semble super. Tu vas passer beaucoup de temps dans la jungle je suis certaine que ce sera génial. N’hésite pas si tu as d‘autres questions!

      Répondre
  • sandra

    6 août 2018 at 5 h 57 min

    bonjour, je passe 3 semaines dont 2 en amazonie, pendant la semaine restante j’aimerais faire quito, cuenca, colopaxi, quilotoa. Penses tu que c’est jouable ou c’est trop?

    Répondre
  • Tatiana

    4 octobre 2018 at 7 h 18 min

    Bonjour Vagabondeuse !
    Un grand merci pour le partage de tes expériences. Une amie et moi partons pour l’Equateur dans quelques semaines et je dois t’avouer que tes informations ont été déterminantes dans le choix de certaines destinations ;-). A propos de cela, nous allons effectuer le Tour du Quilotoa durant 3-4 jours puis faire une nuit à Latacunga pour repartir le lendemain sur Cotopaxi. Nous souhaiterions faire le même “daytrip” que toi, te souviens-tu de l’agence avec laquelle tu es partie pour ce daytrip ou penses-tu que nous pouvons trouver les mêmes propositions au départ de Latacunga?

    Un grand merci d’avance pour ta réponse et bonne continuation

    Tatiana

    Répondre
    • vagabondeuse.ca

      4 octobre 2018 at 21 h 26 min

      Bonjour Tatiana!
      Bien heureuse de lire que mon itinéraire vous inspire un peu! Pour mon daytrip au Cotopaxi, j’ai fouillé mes courriels et j’ai retrouvé l’agence, il s’agit de http://www.ecosportour.com/ Si je ne me trompe pas, il y avait aussi ce genre de daytrip depuis Latacunga, mais je ne sais pas si cette agence fait aussi des départs depuis cette ville.
      N’hésite pas si tu as d’autres questions! Au plaisir 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.