Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

Ou faire du ski de haute route au Québec

Où faire du ski de haute route au Québec

Où faire du ski de haute route au Québec… dans le billet Débuter le ski de randonnée au Québec, je termine le texte en mentionnant que la meilleure façon de s’initier au ski de haute route c’est de se pratiquer en station. Cela dit, pour moi, le plaisir de ce type de ski c’est de skier des secteurs non travaillés où l’enneigement est significatif et la poudreuse bien présente. Voici donc quelques suggestions d’endroits à découvrir.


8 endroits où pratiquer le ski de haute route au Québec

 

Les Circuits frontières à East Hereford

La première fois que j’ai parcouru les sentiers des Circuits frontières c’était en vélo de montagne. La région a énormément à offrir autant en été qu’en hiver et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai découvert le versant des piments où on trouve les piments doux (secteur débutant-intermédiaire) et les piments forts (secteur avancé) ; deux sections de montagnes où tous les niveaux de skieurs pourront s’en donner à cœur joie. La montée débute pratiquement dans le stationnement et 30 à 45 minutes d’ascension facile suffisent pour atteindre le haut des pentes.

Le versant des 3 dames est un autre secteur que je n’ai pas encore eu le plaisir d’explorer. Il faut prévoir environ 5 km d’approche pour y accéder.

Le Mont Edouard à L’Anse-Saint-Jean

Les secteurs de ski haute route du Mont Edouard, c’est des kilomètres de pur bonheur ! Le mont comprend 8 secteurs de ski de haute route de différents niveaux (surtout intermédiaire-avancé) et on retrouve dans quelques zones des refuges où il est possible de dormir (sur réservation). Le dénivelé et le temps d’ascension varient selon le secteur à explorer et, l’accumulation y est normalement assez significative, donc si vous aimez la poudreuse, vous ne devriez pas être déçu.

Le Parc régional du Massif du Sud à Saint-Philémon

On trouve deux domaines skiables au parc régional du Massif du Sud, soit la Forêt ancienne et l’Enclave. Pour les deux zones, l’approche est de près de 3 km (45 minutes à 1 heure). L’Enclave est un peu plus facile, car l’inclinaison est moins importante que dans la Forêt ancienne, mais les deux zones nécessitent quand même un peu d’expérience, car les arbres y sont rapprochés. Je ne les recommande donc pas pour ceux qui débutent le ski de haute route.

Si vous êtes assez expérimenté, le secteur est fort agréable et le point de vue à la fin de la skintrack pour accéder à la Forêt ancienne est magnifique.

Le Mont Kaaikop dans Lanaudière

Le Mont Kaaikop représente un défi intéressant autant en termes de descente que d’ascension et je crois qu’une certaine expérience s’impose avant d’aller explorer la montagne qui est peu aménagée. L’ascension est d’environ 3 km et elle donne accès à des secteurs intermédiaires et experts à l’inclinaison assez prononcée. Cela dit, si votre niveau de ski le permet, la montagne est splendide et l’accumulation de neige en généralement très intéressante. La vue sur les Laurentides est également fort agréable.

Le Mont à Liguori à Petite-Rivière-Saint-François

Le Mont à Liguori est assez populaire chez les gens de Québec, puisqu’on y trouve généralement des quantités de neige franchement intéressantes à distance raisonnable de la ville. Le secteur est vaste et la densité de la forêt et le dénivelé sont variables : il y en a vraiment pour tous les goûts. Le dénivelé rend la descente particulièrement intéressante, surtout après l’ascension qui est plutôt costaude : environ 5 km à partir de la base de la montagne.
On trouve un refuge au sommet de la skintrack (au début des secteurs) bien pratique pour réchauffer et d’arrêter le temps d’une collation.

La Grande-Coulée dans le Parc des Appalaches

Ce qui est génial à la Grande-Coulée, c’est que les différentes pistes sont identifiées selon leur niveau de difficulté, ce qui rend le secteur très accessible à tous les niveaux de skieurs hors piste. La piste La Collation, avec sa faible inclinaison et ses arbres très espacés, est parfaite pour s’initier au ski de haute route alors que la Face de singe représente plus de défi. On trouve, en bas de La Collation, un refuge qu’il est possible de chauffer le temps d’un lunch ou d’une pause.

L’approche est d’environ 40 minutes et une fois au pied des pentes, un 20 minutes suffit pour gagner le sommet des pistes.

*Pour en savoir plus sur la Grande-Coulée, vous pouvez consulter ce texte que j’ai écrit pour le magazine Web Les voyageuses du Québec et dans lequel je raconte mon séjour dans le Parc des Appalaches.

La montagne Noire à Saint-Donat

La montagne Noire, c’est un vaste secteur de ski de haute route avec des sous-bois assez denses (certains sont plus ouverts) et une inclinaison en général assez importante, ce qui en fait un domaine skiable de bon niveau. On trouve au sommet un refuge où il fait bon se réchauffer le temps d’une pause.

La Gaspésie

Je termine avec un secteur… que je n’ai jamais exploré ! Plusieurs endroits de la Gaspésie sont réputés pour le ski de haute route, le parc national de la Gaspésie, les Chic-Chocs et Murdochville, entre autres, me font rêver depuis des années et je me permets de les mettre dans mes suggestions puisqu’ils me semblent des incontournables pour ceux qui se demandent où faire du ski de haute route au Québec.



Où faire du ski de haute route au Québec – Conseils pour vos sorties en ski hors piste

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.