Suivez-moi

Pour recevoir les derniers articles par courriel

Une application GRATUITE pour faire de belles découvertes lors de vos voyages

Derniers articles

Un rabais avec airbnb

  • Accueil
  • /
  • voyage
  • /
  • Visiter Istanbul en 4 jours : itinéraire et idées de choses à voir
Istanbul en 4 jours

Visiter Istanbul en 4 jours : itinéraire et idées de choses à voir

Visiter Istanbul en 4 jours, c’est juste assez pour découvrir quelques incontournables, mais c’est amplement suffisant pour tomber sous le charme de la ville. Avec le Bosphore, les mosquées, les différents quartiers, les terrasses, les bazars, l’histoire et l’ambiance éclectique, il est assez difficile de ne pas s’emballer.

Moi qui ne suis normalement pas une amatrice de grande ville, il m’aura fallu moins de 4 jours à Istanbul pour la décréter comme étant l’une de mes « villes préférées au monde », rien de moins.

 

Que faire à Istanbul en 4 jours : lieux incontournables et meilleur plan

 

  • Jour 1 – Quartier Sultanahmet (mosquée bleue, Sainte-Sophie, Palais de Topkapi), parc Gülhane, exploration des terrasses et promenade en bordure du Bosphore
  • Jour 2 – Quartiers Fener et Balat, pont de Galata, quartiers Galata et Karaköy, consommation excessive de thé turc et derviches tourneurs
  • Jour 3 – Quartier Fatih (mosquée Souleymane), choc culturel au hammam et croisière sur le Bosphore
  • Jour 4 – Visite des bazars

 

Que voir en 4 jours à Istanbul

 

Jour 1 – Sultanahmet et ses environs

Parmi les incontournables d’Istanbul et du quartier Sultanahmet, on trouve assurément la mosquée bleue, Sainte-Sophie et le Palais Topkapi, c’est donc vers ces attractions qu’on s’est dirigées pour notre première journée de ce voyage en Turquie.

La mosquée bleue d’Istanbul

La spectaculaire mosquée bleue d’Istanbul ne passe pas inaperçue, au cœur de Sultanahmet. Sachez cependant qu’elle est actuellement en réparation et qu’à l’intérieur il est plus difficile d’apprécier les céramiques bleues qui lui ont valu son nom. Juste à côté, on trouve l’Obélisque de Théodose ainsi que la fontaine Kaiser Wilhem.

Sainte-Sophie

Basilique chrétienne convertie en mosquée en 1453, Sainte-Sophie (ou Ayasofia), est située en face de la mosquée bleue à Istanbul. Il est donc facile de visiter les 2. Sainte-Sophie était très achalandée lors de notre passage et nous avons préféré visiter en dehors des périodes de prières afin de laisser la place à ceux qui s’y rendaient pour prier.

Le parc Gülhane

Le parc Gülhane, un des plus anciens parcs d’Istanbul, est un petit havre de paix en plein centre-ville. J’ai beaucoup aimé m’y promener et il semble être très populaire auprès des Turques également, car nous y avons croisé plusieurs familles qui s’y promenaient. Il longe le Palais Topkapi, donc c’est 2 visites qui se font idéalement l’une après l’autre.

Le Palais Topkapi

Bon je devrai retourner au Palais Topkapi lors de mon prochain voyage à Istanbul, car nous n’avons à peu près rien vu. En fait, les hordes de touristes nous ayant découragées, nous nous sommes contentées de nous promener dans l’enceinte en acceptant qu’on ne pouvait pas tout voir et que cette fois on verrait l’extérieur seulement.

Les plus belles terrasses d’Istanbul

Pour se reposer un peu, nous sommes parties à la recherche des plus belles terrasses d’Istanbul. Le Seven hills restaurant, bien qu’il soit assez dispendieux et achalandé, est franchement difficile à battre côté point de vue. On y voit très bien la mosquée bleue, Ayasofia et le Bosphore, entre autres.

Promenade sur les rives du Bosphore au coucher de soleil

Avant d’aller s’effondrer à l’hôtel, on est allée se balader près du Bosphore. Depuis Sultanahmet, on accède facilement à la rive et c’est franchement agréable de s’y promener. En fin de journée, plusieurs familles s’y réunissent pour se rafraichir, pêcher et pique-niquer.

 

Jour 2 – Fener, Balat, Galata, Karaköy et derviches tourneurs

Découvrir les quartiers Fener et Balat

Pour commencer la journée, je suis allée rejoindre Bianca du blogue La Grande Déroute à son hôtel, puis nous sommes allées découvrir les quartiers Fener et Balat (environ 40 min de marche depuis Sultanahmet). Ces 2 quartiers avaient attiré mon œil sur les réseaux sociaux de par leurs constructions colorées et je n’ai pas été déçue. Il s’agit de l’un de mes coups de cœur et quand je retournerai à Istanbul, j’aimerais loger dans l’un de ses quartiers pour pouvoir mieux les découvrir.

Fener, un ancien quartier grec, est adorable avec ses rues étroites, ses chats, ses cafés colorés et ses nombreuses églises. Balat, un ancien quartier juif, est tout aussi charmant avec ses maisons en rangées colorées et son ambiance chaleureuse. Dans Fener comme dans Balat, laissez-vous du temps pour savourer un thé turc sur l’une des coquettes terrasses du coin.

Le pont de Galata

Après notre passage dans les quartiers Fener et Balat, nous nous sommes dirigées vers le pont Galata pour aller explorer la rive asiatique d’Istanbul. Le pont de Galata est unique en son genre avec ses restaurants (spécialité poisson!) et ses allées remplies de pêcheurs. Sur l’autre rive, on rejoint rapidement la tour de Galata et le quartier du même nom.

Karaköy

Le quartier voisin, Karaköy, est un coin plus moderne d’Istanbul où on trouve plusieurs bonnes adresses de resto et de cafés. Bien qu’il n’ait pas été un coup de cœur pour moi, il est néanmoins intéressant à visiter.

Voir les derviches tourneurs à Istanbul

Je crois que tout séjour de 4 jours à Istanbul devrait comprendre un arrêt pour voir les derviches tourneurs. D’après mes recherches, il y a 2 endroits pour voir les Derviches tourneurs à Istanbul.

  • Le centre culturel Hodjapasha est l’option facile, car on y offre des prestations tous les soirs. Nous avons acheté nos billets sur place, mais en haute saison, il est préférable de réserver afin de vous assurer un siège.
  • Le Galata Mevlevihanesi semble offrir une expérience beaucoup plus authentique, mais uniquement les dimanches soir selon mes recherches. Sur place, il y a également le musée des derviches tourneurs.

 

Jour 3 – Mosquée Soulaymane, hammam et croisière

Quartier Fatih

Je pense qu’un des grands plaisirs lors d’un séjour à Istanbul c’est de découvrir les différents quartiers aux personnalités distincts. Fatih, le vieux quartier historique d’Istanbul en fait partie. C’est vraiment impressionnant de se promener et d’observer les vestiges byzantins et ottomans qui caractérisent les différentes périodes d’Istanbul.

Mosquée Souleymane

La mosquée Souleymane est la mosquée que j’ai préféré visiter pendant ces 4 jours à Istanbul. J’ai beaucoup aimé le calme et la magie des lieux. En sortant, la vue sur la ville et le Bosphore est saisissante. L’appel à la prière, de cet endroit, est spécial. J’ai eu l’impression que les hauteurs permettaient d’entendre tous les appels de la ville en même temps.

Visiter un hammam à Istanbul

J’ai dédié un texte complet à mon passage dans les bains turcs, je vous invite à lire le texte mon expérience dans un hammam à Istanbul pour tout savoir. Disons que l’expérience a été assez saisissante!

Faire une croisière sur le Bosphore

En ville, vous verrez que la plupart des hôtels ou bureaux de tourisme offrent des croisières sur le Bosphore pour environ 20 à 30 euros. Ces sorties offrent également le transport depuis votre hôtel vers le quai (aller-retour) et, selon les forfaits, un service de guide, un repas ou même des yachts privés.

De notre côté, nous avons choisi de nous rendre directement au quai des départs et d’acheter un billet sur place. Nous avons opté pour une croisière de 2h (qui a finalement durée 3h) pour la modique somme de 60 TRY. Sur le bateau, des explications sont données en turc et en anglais et l’itinéraire est le même qu’avec les tours organisés.

Que vous visitiez Istanbul en 4 jours ou moins, ne manquez pas d’explorer les rives du Bosphore. Elles sont magnifiques et l’ambiance, au coucher du soleil, est particulièrement magique.

 

Jour 4- Le grand bazar et le bazar aux épices

Nous avons décidé de garder notre dernière journée pour faire des courses et aller dévaliser les bazars d’Istanbul. Cette journée a donc été dédiée aux achats. Nous l’avons aussi entrecoupée de plusieurs arrêts le temps de prendre le thé.

Le grand bazar d’Istanbul

Le grand bazar d’Istanbul est l’un des plus grands et impressionnants bazars du monde. L’ambiance y est assez intense, avec tous les vendeurs qui tentent d’appâter les potentiels clients. Que vous souhaitiez faire des achats ou non, le grand bazar d’Istanbul est à voir. Sa plus vieille section date de 1455 et c’est une expérience que se promener à travers les différents quartiers d’artisanats. Je pense que c’est assez facile de s’y perdre, mais on s’en sort facilement avec l’aide d’une application comme maps.me.

Personnellement, j’ai fait la plupart de mes achats dans les rues avoisinantes au grand bazar d’Istanbul. On y trouve plusieurs boutiques aux prix souvent fixes, mais à l’ambiance plus légère et je m’y suis sentie plus à l’aise.

Le bazar aux épices d’Istanbul

Le bazar aux épices d’Istanbul (ou le marché aux épices d’Istanbul), est un endroit à éviter lorsqu’on a l’estomac vide. On y trouve des tonnes de boutiques aux présentoirs bien garnis, appétissants et colorés. Sous les conseils de Jennifer du blogue Moi, mes souliers, je me suis dirigée au kiosque 51 où il est possible de faire emballer ses achats sous vide et j’ai bien rempli mon sac de thé turc, de cumin, de safran, de cari et de petites bouchées sucrées qui ont fait le bonheur de mes proches au retour.


Visiter Istanbul en 4 jours – joindre le centre-ville depuis les aéroports

Vous passerez par l’aéroport IST ou SAW et dans tous les cas, plusieurs options s’offrent à vous pour joindre le centre-ville.

  • Taxi depuis l’aéroport. Des frais d’utilisation du tunnel (pour traverser le Bosphore) vous seront chargés en sus et notre chauffeur en a profité pour arrêter le compteur et nous demander plus. Mon conseil serait d’être prêt à négocier même s’il s’agit en théorie de prix fixes.
  • Navettes depuis l’aéroport. 40 euros depuis SAW si vous réservez depuis votre hôtel. Peut-être intéressant si vous êtes plusieurs. Cela dit, les navettes offertes sur le site booking.com ont des prix franchement avantageux si vous réservez.
  • Autobus. Après 20h de déplacements, je n’ai pas eu l’énergie de tenter les autobus locaux, mais la compagnie Havast serait apparemment idéale pour joindre le centre (moyennant quelques transferts) à faible coût.

Si vous arrivez à SAW et que votre moyen de déplacement le permet, essayer de joindre le côté européen d’Istanbul via un traversier. J’ai fait la traversée dès mon arrivée, au coucher du soleil, et c’était absolument magnifique. J’ai trouvé que ça commençait très bien ce voyage de 2 semaines en Turquie.


Où loger à Istanbul – mes suggestions où dormir à Istanbul

Si vous faites plus d’un passage dans la ville, je recommande fortement de changer d’endroit où dormir à Istanbul afin de découvrir plus d’un quartier.

  • Cheers Vintage : J’ai passé mes 3 premières nuits dans cette auberge de jeunesse au cœur de Sultanahmet. L’insonorisation n’était pas parfaite, mais l’emplacement était difficile à battre et j’ai eu beaucoup d’aide des employés quand mon backpack a été perdu et a pris 3 jours à arriver. Ma chambre privée était sans prétention et très propre.
  • Hotel Tulip House : J’ai passé 1 nuit dans cet hôtel situé dans le quartier Fatih. L’établissement est tenu par une famille turque hyper sympathique et l’endroit est très bien situé, à seulement quelques minutes de la mosquée bleue et du centre. La chambre était franchement impeccable.

Comment se déplacer à Istanbul

Tout ce qui est proposé dans ce texte a été exploré à la marche. Vous pouvez utiliser bus ou tramway pour vous déplacer, mais de notre côté, nous avons préféré marcher (beaucoup) afin de découvrir les différents quartiers et de pouvoir nous arrêter quand quelque chose attirait notre œil.


*Ce texte contient des liens d’affiliation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.